Vol. 1, No 1 février 1998


Invitation au dialogue en histoire


Daniel HICKEY
Professeur titulaire
Département d'histoire et de géographie
Université de Moncton


Le premier numéro de ce nouveau bulletin est destiné à établir ou rétablir un contact entre les professeurs et professeures d'histoire de l'Université de Moncton et vous, les enseignants et enseignantes d'histoire et les orienteurs des écoles de la province. Les autorités de l'Université, par le bias de leur nouvelle campagne Un Accent sur le savoir, ont encouragé les départements et facultés d'accentuer leurs efforts dans les milieux acadiens afin de renforcer la perception des études universitaires et particulièrement des études dans notre institution. Nous avons pensé qu'un moyen très intéressant pour nous de réaliser cet objectif serait d'établir un dialogue avec vous, en grande partie nos anciens étudiants et étudiantes, à travers ce bulletin.

Info-Histoire aura donc l'objectif de vous apporter deux fois par an (février et septembre) des nouvelles sur les changements apportés à nos différents programmes d'histoire, sur les nouveaux professeurs et professeures, sur les carrières de nos finissants et finissantes, et sur les nouvelles orientations dans notre discipline.

LE CORPS PROFESSORAL

De gauche à droite : Léon Thériault, Nicolas Landry, Daniel Hickey, Maurice Basque,
Andrée Courtemanche, Nelson Ouellet, Gérard Beaulieu,
Damien Rouet, Chung-Chi Wen, Jacques Paul Couturier et Phyllis LeBlanc
Absente sur la photo : Nicole Lang

On dit souvent que l'histoire est à la remorque des études scientifiques et technologiques. En conséquence, on n'encourage pas suffisamment les jeunes à entreprendre des études dans notre discipline. Il est vrai qu'il y a moins d'ouvertures dans les domaines traditionnels de l'histoire. Mais, il reste que l'histoire comme discipline fondamentale demeure très valable pour l'étudiant ou l'étudiante qui veut entreprendre des études spécialisées en droit, information-communication, archéologie, bibliothéconomie, MBA, MAP (voir la chronique sur les récents diplômés). Au département nous essayons aussi de renouveler nos programmes afin de mieux former nos étudiants et étudiantes à penser, analyser et critiquer de sorte qu'ils ou qu'elles puissent être plus flexibles sur le marché du travail (voir article sur les programmes d'histoire). Nous avons mis dans notre enseignement un nouvel accent sur les méthodes de travail et de recherche et sur l'ulitisation des outils de l'informatique (voir l'article sur l'informatique et l'histoire), des dimensions qui sont toutes applicables dans les emplois du futur. En plus, nous participons à un nouveau programme, «l'Odyssée humaine», qui vise à mieux intégrer les étudiants et étudiantes de première année à la vie universitaire (voir l'article sur l'Odyssée humaine). Nous sommes convaincus que notre discipline est attrayante et intéressante pour les jeunes et qu'il faut essentiellement la rendre plus pertinente pour eux devant les exigences changeantes du marché du travail.

Quant à l'enseignement de l'histoire, là aussi les perspectives s'améliorent. Au Québec, les récentes modifications de programmes annoncées par la ministre de l'Éducation Pauline Marois ont remis l'accent sur les disciplines fondamentales, dont l'histoire, qui doit être enseignée à tous les ans à partir de la 6e année. N'y aurait-il pas lieu de faire un débat similaire au Nouveau-Brunswick? Réserve-t-on une place suffisante à l'histoire dans les programmes scolaires? Nous en reparlerons dans un prochain numéro.

Nous savons que vous, les enseignants et enseignantes d'histoire, êtes nos premiers alliés dans l'effort pour que notre discipline soit mieux reconnue. Nous notons que nos étudiants et étudiantes viennent davantage des écoles où l'histoire est bien enseignée. Votre enseignement constitue le premier facteur qui influence les jeunes quand ils décident de venir s'inscrire chez nous. Pour cette raison, nous souhaitons ouvrir un dialogue avec vous sur les moyens de mieux orienter nos programmes et notre enseignement. Info-Histoire est un véhicule pour de telles discussions aussi bien pour nous que pour vous. Si vous avez des commentaires ou des critiques concernant les articles dans ce numéro, des suggestions quant aux questions à aborder dans de futurs numéros ou quant aux nouvelles initiatives que nous pouvons prendre, n'hésitez pas à communiquer avec nous.



Pour consulter les autres articles de ce numéro d'Info-Histoire, vous pouvez utiliser l'un des boutons de redirection ou sélectionner un titre précis à partir du menu d'options.




Responsable du site : Nelson Ouellet
Courriel : ouelletn@umoncton.ca

© 1998, Nelson Ouellet
Tous droits réservés