4.3.5 Étude de cas : Pourquoi les collectivités locales françaises s'intéressent elles de plus en plus à la planification et la gestion de leur espace maritime ?

3.1 Les Français et la mer : une question de culture ?

3.1.1 La mer en chansons

Quand on demande aux Français de citer ou de fredonner des chansons qu’ils associent à la mer, un petit nombre d’oeuvres reviennent ostensiblement. On y trouve La Mer de Charles Trenet, C’est pas l’homme qui prend la mer de Renaud ou encore Santiano d’Hughes Auffray. Si on rajoute quelques gros succès estivaux comme Belle-Ile en Mer-Marie Galante de Laurent Voulzy ou Le ciel, le soleil et la mer de François Deguelt, on a un bon assortiment de comment les auteurs français magnifient la mer depuis une cinquantaine d’années. 

Ils font ressortir trois traits qui marquent la relation de la société française à la mer et l’océan :

  • La mer vaut surtout pour la plage, le littoral et la période estivale ;
  • La mer évoque le voyage et l’aventure, tant dans le présent que dans le passé, au temps de la marine à voile ;
  • La mer s’oppose d’une certaine façon au littoral et à la terre. C’est un espace différent, autre. 

a) Pour de nombreux Français, la mer est avant tout synonyme de plage et de soleil. Le meilleur exemple en est ce qui fut l’un des premiers « tubes » estivaux, la scie de 1965 : Le ciel, le soleil et la mer de François Deguelt. La chanson commence ainsi : 

« Il y a le ciel, le soleil et la mer
Il y a le ciel, le soleil et la mer
Allongés sur la plage
Les cheveux dans les yeux
Et le nez dans le sable
On est bien tous les deux
C’est l’été les vacances
Oh mon Dieu quelle chance ! »
(extrait de Le ciel, le soleil et la mer de Francois Deguelt

En quelques phrases tout est dit. Pour beaucoup de Français, la mer se résume au littoral métropolitain. C’est ce qui est proche, usuel. Peu nombreux sont ceux qui connaissent le « patrimoine » maritime français que l’on nous vante à longueur de rapport et que l’on assène à chaque bout de discours : la France possède le second domaine maritime mondial. Les Français se retrouvent parfaitement dans l’évocation assez poétique de la mer par Charles Trenet. Il passe par le truchement du paysage et tout le monde peut se retrouver au bord de la Méditerranée ou ailleurs en quelques notes de musique. 

« La mer
Qu’on voit danser le long des golfes clairs
À des reflets d’argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie. »
(extrait de La mer de Charles Trenet