4.3.2 Étude de cas : Partie 2 - Perception/représentation des risques littoraux par les habitants

3.2.2 Extraits du questionnaire passé en avril et juillet 2009 à Carnon-plage, Perols et Palavas-les-flots2

Sans entrer dans le détail du questionnaire, on peut en décrire certaines parties pour que le lecteur comprenne bien les questionnements des chercheurs et la méthodologie utilisée.

Par exemple, les questions 43 et 45 sont extraites d’une séquence dite « en entonnoir »: l’interviewé doit d’abord dire lesquels, parmi une liste de risques de toutes natures (de chômage, de maladie, environnementaux, etc.), il redoute le plus, puis on l’interroge uniquement sur les risques environnementaux caractéristiques du littoral languedocien (Q.43),  et, enfin, on le fait se prononcer sur le risque de submersion marine sur le littoral languedocien (Q.45).

Question 43. Quels sont les 3 risques environnementaux qui vous inquiètent le plus pour le littoral languedocien ?

Ordonnez 3 réponses. |__|__|__|

  1. Une inondation par le Lez et autres fleuves
  2. Une pollution marine ou des étangs
  3. Un accident industriel
  4. Une pollution de l'air ou l'eau
  5. Une inondation par la mer ou les étangs
  6. Un incendie de forêt
  7. Une augmentation du niveau de la mer
  8. Un tsunami
  9. Une tempête
  10. Aucun
  11. NSP
  12. Autre : ____________________________

Question 45. Que pensez-vous du risque de montée du niveau de la mer pour le Languedoc-Roussillon ?

  1. Il va falloir l'envisager dans les 10 ans à venir
  2. Il va falloir l'envisager mais après ces 10 ans
  3. La montée ne sera pas importante et donc c'est inutile de s'en préoccuper
  4. Les prévisions ne sont pas prouvées
  5. NSP
  6. Autre : ____________________________

La question Q.47, que nous avons choisie de présenter ici aussi, porte, quant à elle, sur la confiance des habitants dans l’action des différents acteurs de la gestion de ce risque. La confiance que possèdent les habitants confrontés à un risque dans ceux qui sont chargés de le prévenir, de le gérer et/ou d’intervenir en cas de crise est un élément important pour limiter les effets négatifs des crises, pour préparer à ce que certains appellent « la résilience ».  

Question 47. Dans l'appréciation du risque sur la montée des eaux, vous faites plutôt confiance :

Ordonnez 3 réponses. |__|__|__|

  1. Aux avis des scientifiques
  2. A vos propres connaissances
  3. A votre entourage
  4. Aux informations diffusées par les médias
  5. Aux informations données par votre commune (mairie)
  6. Autre : ____________________________ 
2Equipe MESHS (Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société – Lille): C. Meur-Férec, H. Flanquart, A.-P. Hellequin et B. Rulleau.