4.3.1 Étude de cas : Partie 1 - L’analyse des risques et de leur gestion en géographie

3 Depuis quand et à partir de quelles orientations le risque est-il étudié en Géographie ?

Dans les recherches réalisées en géographie sur les risques naturels, si la notion de risque est souvent utilisée, cela ne signifie pas la prise en compte systématique de toutes les dimensions évoquées précédemment (aléa, vulnérabilité) et encore moins une analyse des interactions. Si la définition du risque est généralement partagée entre les auteurs, les travaux réalisés sur les risques naturels ne proposent pas d’analyser le risque dans sa globalité, mais uniquement une des deux composantes (aléa ou vulnérabilité) ou les interactions entre les composantes. L’intérêt des géographes pour l’étude des risques est assez récent et contemporain de l’essor de la géographie de l’environnement. Plusieurs géographes ont analysé l’émergence du risque en géographie (Veyret et Reghezza, 2005 ; Morel et al., 2006). Yvette Veyret et Magali Reghezza (2005) distinguent deux périodes :

  1. Dans les années 1970-1980, des géographes physiciens « s’intéressent aux nuisances qui deviendront des risques quand le terme sera employé ».  Ces « nuisances » sont liées à l’érosion des sols, aux effets de la variabilité climatique sur la société ou aux rapports entre l’intervention humaine et la dynamique fluviale. Si la relation nature-société est envisagée dans ces démarches, elles relèvent toujours d’un « face à face entre les deux » ou l’objet principal de l’analyse reste les composantes du milieu naturel.

  2. Au cours des années 1980 et principalement dans les années 1990, la notion de risque est utilisée dans les travaux en lien avec l’émergence de la géographie environnementale. Les rapports nature-société sont analysés de manière intégrée et même, le risque naturel est considéré comme « une construction continue des sociétés, un produit des pratiques et des représentations collectives ou individuelles, en somme un construit social ».

Pour analyser l’évolution de la « fabrication » des recherches sur les risques en géographie depuis le début des années 1980  nous avons analysé en 2005 une vingtaine de publications universitaires, principalement en géographie et constitué une base de données des articles relatifs au risque naturel, technologique, social ou sanitaire 1. Les résultats de ce regard rétrospectif ont été publiés dans un article paru en 2006 dans L’Information géographique (Morel et al., 2006). Trois générations de recherche sur les risques naturels en géographie peuvent être distinguées.

1Annales de Géographie ; Bulletin de l’Association de Géographes Français ; Bulletin de la Société Languedocienne de géographie ; Cahiers d’Outre Mer (à partir de 1978) ; Documentation photographique ; Espace géographique (à partir de 1980) ; Espaces populations sociétés(à partir de 1983) ; Géocarrefour - Revue de Géo de Lyon ; Géochronique (à partir de 1982) ; Géomorphologie (à partir de 1995) ; Géomorphologie dynamique (de 1989 à 1994) ; Hérodote ; Historiens & Géographes ; Hommes et Terres du Nord ; L’information géographique ; Mappemonde (à partir de 1986) ; Méditerranée ; Mosella ; Norois ; Quaternaire ; Revue de géographie Alpine (à partir de 1953) ; Revue de Géographie de l’Est (à partir de 1984) ; Revue de Géographie Languedocienne (à partir de 1990) ; Revue des Pyrénées et du Sud Ouest Européen (à partir de 1982) ; Revue Forestière Française (de 1995 à 2002) ; Sécheresse ; Travaux de l’institut de géographie de Reims