4.2.2 Étude de cas : Partie 2 - Aide à la décision publique et évaluation des politiques : évaluation des conséquences économiques des changements climatiques à Sept-Îles, Percé et aux Îles-de-la-Madeleine

1 Les coûts des changements climatiques – trois études de cas (suite)

Le fait d’exprimer le risque par rapport à la valeur foncière (tableau 3) permet de mettre en perspective l’importance des coûts probables de l’érosion côtière selon les deux scénarios retenus. On peut considérer le coût de l’érosion comme l’équivalent d’une taxe additionnelle, à la nuance près que cette taxe n’est perçue par aucune autorité publique. Selon la tendance historique, l’érosion équivaut à une augmentation moyenne du taux de taxation foncière de 0,37 $ du 100 $ d’évaluation à Sept-Îles, de 0,03 $ à Percé et de 0,18 $ aux Îles-de-la-Madeleine pour les propriétés à risque4.

Tableau 4. Risque économique relatif basé sur la valeur moyenne.

Scénario 1 Sept-Îles Percé Îles-de-la-Madeleine
Perte annuelle exprimée par 100 $ d’évaluation foncière 0,369 $ 0,0271 $ 0,179 $
Perte cumulative exprimée en % de l’évaluation foncière 6,44 % 0,47 % 3,13 %
Scénario 2      
Perte annuelle en 100 $ d’évaluation 0,63 $ 0,235 $ 0,62 $
Perte cumulative en % de l’évaluation foncière 11,02 % 3,82 % 10,50 %

Source : Rioux et al., 2008.

4 La probabilité utilisée pour calculer le risque est fondée sur les fréquences historiques, selon la méthode recommandée par la Banque interaméricaine de développement. Il existe cependant d'autres façons de calculer le risque.