4.2.2 Étude de cas : Partie 2 - Aide à la décision publique et évaluation des politiques : évaluation des conséquences économiques des changements climatiques à Sept-Îles, Percé et aux Îles-de-la-Madeleine

3.3 Évaluation monétaire du risque

Les Îles-de-la-Madeleine sont particulièrement vulnérables aux impacts des changements climatiques, comme le montrent la comparaison des coûts des scénarios (tableaux 2 et 3). Sur le secteur s’étendant de la route 199 (la Martinique) jusqu’au port de Cap-aux-Meules, soit 12 km de côte, la valeur totale de l’actif affecté s’élève à 6 millions $, se répartissant entre 4,8 millions $ pour les bâtiments et 1,2 million $ pour le terrain. Un mètre carré de terrain perdu s’avère une réduction de l’actif d’une valeur de 28,79 $. Ce secteur comporte de nombreux commerce et infrastructures de services publics qui sont proches de la falaise de grès qui s’érode rapidement. En tout, la valeur es infrastructures menacées aux Îles-de-la-Madeleine est estimé à 30,6 millions de dollars (Bernatchez et al., 2008). Une grande partie de ce montant est représenté par les 33,5 km de routes vulnérables à l’érosion côtière selon le scénario le plus probable.