3.1.3 Adaptation

2) Adaptation planifiée versus adaptation spontanée

L'observation du processus d'adaptation au sein des sociétés humaines met en évidence deux types d'adaptation. D'une part, l'adaptation planifiée ou organisée qui est interprétée comme étant le résultat de décisions politiques établies par le secteur public et basées sur la prise de conscience que les conditions de vie en société sont en train de changer ou ont changé et que des actions sont nécessaires pour réduire les pertes ou profiter des opportunités (Smit et Pilifosova, 2001). Elle repose sur une démarche Top Down et fait référence aux actions prises par les gouvernements incluant la législation, les réglementations, les incitations, favorisant des évolutions dans les systèmes socio-économiques dans le but de réduire la vulnérabilité au changement climatique (Burton et al, 2002). D'autre part, l'adaptation spontanée ou autonome (Smit et Pilifosova, 2001) qui repose sur une démarche Bottom Up et est largement interprétée comme étant liée aux initiatives du secteur privé (le secteur privé renvoie ici aux organisations individuelles ou collectives qui ne relèvent pas de l’autorité publique qu’elle soit nationale ou locale) pour faire face aux modifications actuelles ou futures liées au changement climatique (Smit et Pilifosova, 2001). Smith et al. (1996) définissent l'adaptation autonome comme étant celle qui se met en place « naturellement », sans l'intervention du secteur public, alors que l'adaptation planifiée est appelée « stratégie d'intervention ».