Conclusion

À la fin de ce module, nous sommes donc en meilleure position pour évaluer les impacts physiques que l’augmentation du niveau de la mer et les autres effets des changements climatiques risquent d’exercer sur la zone côtière,  les écosystèmes, les infrastructures humaines et des secteurs d’activité comme le tourisme ou la pêche. Nous avons entrevu la complexité des interactions entre la dynamique côtière, les impacts des changements climatiques et les activités humaines. Les études de cas nous offriront la possibilité d’approfondir l’étude de ces interactions complexes.

Le module suivant abordera la question de la vulnérabilité des communautés côtières et de leurs techniques et stratégie d’adaptation.

 Points essentiels à retenir : 
  1. L’augmentation du niveau de la mer liée aux changements climatiques se poursuivra pendant plusieurs siècles.
  2. L’évolution des tempêtes et ouragans est difficile à prévoir ; dans le cas des ouragans, il faut s’attendre à des évènements de plus grande amplitude, mais pas nécessairement plus fréquents.
  3. Les écosystèmes réagiront de manière différentiée ; leur résilience dépend de la vitesse à laquelle se manifestent les impacts climatiques et des stress anthropiques auxquels ils sont soumis.
  4. La constitution de la côte a une grande influence sur les impacts des changements climatiques.
  5. Le risque côtier est fonction de son ampleur et de sa probabilité ; sa perception est souvent subjective.
  6. La zone côtière est un système naturel-anthropique couplé qui évolue sur différentes échelles géographiques et temporelles.