4.2.4 Études de cas : La méthode d’évaluation par animation de groupe (MÉAG) comme moyen d’adaptation aux changements climatiques l'exemple de l'ARUC DCC dans la Baie des Chaleurs

Auteurs : Steve Plante et Charlotte Da Cunha

L’expérience de Recherche Action Participative à Maria, dans la Baie-des-Chaleurs, autour de la question de l'adaptation aux changements climatiques fait appel à la méthode d’évaluation par animation de groupe (MÉAG). Il s’agit d’une une approche intégrée, participative et structurée ayant pour objectif la recherche de consensus auprès d’un nombre restreint de participants autour d’un nombre variable d’énoncés concernant l’élaboration d’une planification, l’identification des problèmes, la recherche de solutions, la priorisation ou l’identification des besoins et des objectifs. Cette étude de cas, s’insère dans le cadre du projet longitudinal multi-sites de l’Alliance de Recherche Universités-Communautés intitulée : Défis des communautés côtières (ARUC-DCC)