4.1.1 Partie 1 : L’importance de la participation citoyenne à l’élaboration de plans d’adaptation et le rôle de médiateur des universitaires : les cas de Pointe-du-Chêne, Le Goulet, Shippagan, Bathurst, Cocagne, Grande-digue, Nouveau-Brunswick, Canada

4.1 Contexte

Le territoire à l'étude se situe dans le bassin versant de la rivière Cocagne, qui se subdivise entre la partie riveraine, le havre et la baie. La gouvernance du territoire est partagée par trois DSL : Dundas, Cocagne et Grand-Digue. Le DSL de Dundas occupe l’arrière-pays, donc le bassin versant de la rivière Cocagne. 

Les DSL de Cocagne et Grande-Digue occupent les deux rives de la baie de Cocagne et la presqu’île du Cap de Cocagne. Ces deux DSL côtières, ouvertes sur le havre et la baie de Cocagne vivent intensément les impacts de l'érosion côtière et de la hausse du niveau de la mer. 

Le village de Cocagne est situé sur une pointe à l’entrée du havre de Cocagne à l’embouchure de la rivière patronyme. Le havre de Cocagne communique avec le détroit de Northumberland à travers le chenal entre le Cap-de-Cocagne et l’Île de Cocagne ainsi qu’au nord de celle-ci. Le havre de Cocagne est bordé de plages de sable, de plages de galets, de falaises et de différents milieux humides : tourbières, milieux humides forestiers (incluant les cédrières), terres humides arbustives, marais d’eau douce et d’eau salée. Le bassin versant de la baie de Cocagne comprend une vingtaine de tourbières de plus de 25 hectares. Le marais de Cormierville au nord de la baie est désigné comme terre humide d’importance provinciale dans le cadre du programme des habitats du ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick (PHMRNNB).

Deux îles côtières sont situées dans le havre de Cocagne: l’île de Cocagne (qui fait cependant partie du DSL de Dundas) et la plus petite île Surette (Treasure Island). L’île de Cocagne est une des rares îles inhabitées de la côte du détroit de Northumberland et est reconnue pour son paysage unique, qui comprend des habitats de grande valeur écologique, dont des terres humides, des vasières, un cordon sablonneux, des dunes, des plages, des falaises de grès et des zones boisées. L’île Surette abrite 56 résidences et est reliée au continent par une chaussée. 

Grande-Digue est un village acadien situé dans le nord de la Baie de Shédiac, sur le détroit de Northumberland. Elle fait face à l’île de Shédiac, qui fait également partie du DSL de Grande-Digue. Fondée en 1778 comme première paroisse de la région, Grande-Digue est située sur le territoire historique des Mi’kmaq. Sa situation géographique en fait un lieu de villégiature très apprécié. La population double durant la période estivale. La Baie de Shédiac est considérée par Environnement Canada comme un des endroits les plus menacés par l’érosion sur la côte du Nouveau-Brunswick. De nombreuses propriétés sont protégées par des enrochements. Néanmoins, les tempêtes exceptionnelles peuvent causer d’importants dégâts. En janvier 2000, le quai de Grand-Digue a été presque entièrement détruit par les empilements de glace.

Cette photo montre un amoncèlement de pieux de bois sous la glace et la neige.

Figure 6. Empilement de glace sur la digue de Cap-des-Caissie (Grande-Digue). 

Source : Environnement Canada, 2006.

La population permanente de Cocagne et Grande-Digue a connu une augmentation marquée depuis les années 1970 en raison de la villégiature. L’économie des deux DSL est très variée. Le tourisme et la villégiature y sont fort développés, étant donné sa situation fort avantageuse sur la côte, mais néanmoins à proximité du Grand Moncton, de Shédiac et de Bouctouche. Il y a deux marinas sur le territoire des DSL : LA M? Marina de Cocagne, marina du Cap de Cocagne, quai du Cap de Cocagne,quai de Cormierville, quai de St Thomas et quai de Grande-Digue (à Bourgeois Office ou Cap des Caissie)-- c’est donc dire : 2 marinas(dans le havre de Cocagne) et 4 quais de pêcheurs (3 Cocagne et 1 Grande-Digue), une au nord de la baie de Cocagne et une au cap Caissie. L’agriculture, ainsi que les biens et services, jouent un rôle important à Cocagne et dans l’arrière-pays, en particulier dans le DSL de Dundas.

Cette carte montre la localisation des 3 DSL du comté de Kent.

Figure 7. Territoire d’étude DSL Cocagne, DSL de DundasetDSL Grande-Digue Nouveau-Brunswick

Source : Elmo Bastarache-Commission d’aménagement du District de Kent, février 2012. 

Les tempêtes récentes et l’érosion ont causé des dommages importants dans la région de Cocagne. La tempête du 21 décembre 2010 a mis en évidence de la vulnérabilité de certaines infrastructures le long de la côte, à l’instar des routes.

Ces photos montrent deux routes communales côtières sévèrement endommagées par la tempête.

Figure 8. Dommages causés par la tempête de 2010.

Source : Nicolas Bastien, 2010.