3.3.3 L’accommodement et les modèles mixtes

La plupart des pays n’ont soit pas les moyens, soit pas d’incitatif suffisant à adopter une politique de protection complète des côtes. On peut distinguer les cas de pays industrialisés affluents dont le trait de côte est tout simplement trop long et la zone côtière peuplée de manière trop éparse pour justifier une protection complète, comme le Canada, les États-Unis ou l’Australie, et celui des pays en développement densément peuplés, mais pour lesquels le coût d’opportunité de la protection dépasse celui des dommages évités (selon des critères discutables, comme nous verrons plus bas), comme c’est le cas du Bangladesh ou d’autres pays en Asie du Sud ou Sud-Est.

La situation du Bangladesh est particulièrement problématique. Située dans la zone des moussons et aux confluents de trois des plus grands fleuves d’Asie (Gange, Brahmapoutre, Meghna), dont la plaine alluviale forme la partie septentrionale du pays, le pays est extrêmement vulnérable aux inondations (figure 10). La mousson et les cyclones provoquent des inondations du côté de la mer et du côté des fleuves, de sorte que lors des grands cyclones, les deux tiers du pays sont parfois sous l’eau (MEF, 2006). L’intensité de ces évènements augmentera probablement avec les changements climatiques (Cruz et al., 2007). Comme l’exprime Ainun Nishat, de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Bangladesh est "le laboratoire de la nature pour les désastres" (Inman, 2009).

Ce schéma montre une modélisation 3-dimensionnelle des territoires du Bangladesh affectés par une augmentation du niveau de la mer de 1,5 mètres.
Termes en anglaisTermes en français
Potential impact of sea-level rise on Bangladesh Impact potentiel de l’augmentation du niveau de la mer au Bangladesh
Today Aujourd’hui
Total population : 112 Million Population totale : 112 millions
Total land area : 134,000 km2 Superficie totale : 134 000 km2
1.5 - Impact 1,5 m Impact
Total population affected : 17 Million (15 %) Population totale affectée : 17 millions (15%)
Total land area affected : 22,000 km2 (16 %) Superficie totale affectée : 22 000 km2 (16%)

Figure 10. Modélisation de l’impact de l’augmentation du niveau de la mer sur le Bangladesh. À noter qu’il s’agit d’un modèle statique qui ne considère par l’érosion et  l’accrétion, ni les protections côtières.

Source : UNEP/GRID Arendal