3.1.5 Pour une synergie des approches

1) De la confusion

Les connaissances sur le sujet des changements climatiques sont abondantes, globalement bien fournies, mais très dispersées (Adger, Hofman et al., 2000, 2006, 2011). Comme il a été présenté précédemment, différents termes et concepts sont utilisés tels que vulnérabilité, résilience, adaptation et capacité d’adaptation, exprimant tous la possibilité de vivre ou de faire face aux menaces futures (Hofman et al., 2011). Aussi, il semble possible, mais surtout nécessaire de développer une synergie entre les différents concepts que sont la vulnérabilité, la résilience et l'adaptation (Adger, Gallopin, Eakin et al., 2000, 2006, 2009), qui ont des caractéristiques communes voir des objectifs communs. La résilience pourrait apparaitre comme le concept global intégrant à la fois les notions de vulnérabilité, de système socio-écologique et d’adaptation. Elle trouve d’ailleurs de plus en plus d’adhérents à l’échelle internationale, à l’exemple du Programme pilote pour la résilience climatique (PPRC) mis en place en 2008 sous le Fonds d’investissement climatique.

Comme il a été démontré précédemment, ces différents concepts ont chacun des origines différentes, voire même des définitions différentes selon les courants, etc. Toutefois, dans le cadre des problématiques environnementales, ils présentent de nombreux points de convergences, ils interagissent même entre eux. L’évaluation de la vulnérabilité permet de mesurer les besoins en termes de mesures d’adaptation. Ces dernières renforcent la résilience du territoire. Certains auteurs estiment que cette interaction n'est pas claire ; G. C Gallopin (2006) parle de confusion épistémologique entre ces différents termes, mettant en évidence que l'interaction entre ces concepts n'est pas si limpide.

Gallopin met ici en évidence le besoin de recherche sur ces questions de synergie et avant tout sur la définition des termes. En effet, ce schéma montre la complexité des connexions, des relations entre les concepts, la résilience fait-elle partie de la vulnérabilité ou des capacités d'adaptation ? Afin d'avancer sur ce sujet, il identifie des questions à résoudre telles que :

  • Est-ce que résilience et capacité d'adaptation sont similaires ?
  • Est-ce que l'adaptation implique aussi l'amélioration du système dans un environnement non-changeant ?
  • Est-ce que capacité d'adaptation et capacité de réponse sont similaires ?