2.4 Changement des conditions hivernales

Dans les régions septentrionales, le réchauffement entraine plusieurs conséquences qui fragilisent les côtes :

  • une diminution du couvert de glace de mer ;
  • une augmentation de la fréquence des épisodes de gel-dégel ;
  • une fonte du pergélisol.

La glace de mer protège les côtes de l’effet des tempêtes hivernales (figure 9). Or, ce couvert diminue sensiblement. Par exemple dans le golfe du Saint-Laurent, la période des glaces a diminué d’environ le tiers entre 1969 et 1995 et pourrait tomber à zéro d’ici la fin du siècle (Savard et al., 2008).

Cette photo montre une tempête hivernale sur la côte du Cap Breton.

Figure 9. Tempête dans le golfe du Saint-Laurent, Cap-Breton, juste après la débâcle du printemps.

Source : S. Weissenberger, 2011