2.1.2 Pourquoi le niveau de la mer augmente- t-il ?

Deux facteurs contribuent à l’augmentation du niveau marin :

  • l’expansion thermique des océans ;
  • la fonte des glaces continentales.

L’expansion thermique (parfois aussi thermostérique) des océans provient du fait qu’en se réchauffant au contact avec une atmosphère plus chaude, l’eau prend de l’expansion. Initialement, le réchauffement, donc l’expansion ont lieu dans les couches supérieures de l’océan, puis se propagera vers les couches profondes au gré des mélanges verticaux et de la circulation thermohaline. Comme le temps de mélange de l’océan est de l’ordre du millénaire, l’expansion de l’océan due à l’expansion thermique continuera encore pendant plusieurs siècles après la stabilisation de la température atmosphérique. Le taux d’expansion thermique était de 0,40 ± 0,09 mm.an–1 entre 1955 et 1995 et de 1,6 ± 0,5 mm.an–1 entre 1993 et 2003 (Antonov et al., 2005) et de 1,1 ± 0,3 mm.an–1 entre 1993 et 2010 (IPCC, 2013).

La fonte des glaciers est observée sur tous les continents et pour la majorité des glaciers, même si quelques-uns sont en croissance à cause de conditions locales. Il faut savoir que seulement la fonte de glaciers continentaux contribue à l’augmentation du niveau de la mer, puisque les glaces de mer déplacent déjà un volume d’eau équivalent à leur masse spécifique, en vertu du principe d’Archimède. La diminution de la superficie de la banquise arctique ou la dislocation de certaines sections de banquises antarctiques n’ont ainsi aucune influence directe sur le niveau de la mer.

La fonte des glaciers a contribué 0,50 ± 0,18 mm.an–1 entre 1961 et 2003, 0,77 ± 0,22 mm.an–1 entre 1993 et 2003 et 0,76 ± 0,18 mm.an–1 entre 1993 et 2010 (IPCC, 2007, 2013) à l’augmentation du niveau de la mer.

Tableau 1. Hausse du niveau de la mer occasionnée par la fonte de glaciers et calottes glaciaires.

Région Période Niveau de mer (mm.an-1) Auteurs
Tous les glaciers excluant Groenland et Antarctique 1961-1990 0,33 ± 0,17 Kaser et al., 2006
  2001-2004 0,77 ± 0,15 Kaser et al., 2006
Alaska 1950-1990 0,14 ± 0,04 Meier et Dyurgerov, 2002
  1990-2000 0,27 ± 0,10 Ahrendt et al., 2002
Patagonie 1968/1975-2000 0,042 ± 0,02 Davies et Glasser, 2012
  1995-2000 0,105 ± 0,11  
Massif de Rwenzori 1987-2003 1,05 km2 Taylor et al. 2006
Groenland actuellement 0,5 Rignot et Kanagaratham, 2006
  1961-2003 0,05 ± 0,12 GIEC, 2007
  1993-2003 0,21 ± 0,07 GIEC, 2007
  1993-2010 0,33 ± 0,08 IPCC, 2013
Antarctique actuellement 0,2 – 0,6 Velicogna et Wahr, 2006
  1961-2003 0,14 ± 0,41 GIEC, 2007
  1993-2003 0,21 ± 0.35 GIEC, 2007
  1993-2010 0,27 ± 0,11 IPCC, 2013

Source : Compilation par S. WEISSENBERGER, 2013.