Web Designer

TECHNIQUES DE PRÉLÈVEMENT ET DE MANUTENTION DES ÉCHANTILLONS

Le prélèvement des échantillons d'eau doit être bien fait pour assurer des données sur la qualité de l'eau qui sont exactes et fiables. Les techniques et les règles de sécurité décrites ci-dessous doivent être intégrées à votre programme d'échantillonnage.

1. SÉCURITÉ
Veuillez appliquer les règles suivantes à vos activités régulières d'échantillonnage lorsque vous travaillez dans de l'eau vive ou à proximité.
1 - Ne prélevez jamais des échantillons seul. Travaillez toujours en équipe.
2 - Habillez-vous convenablement. Apportez des vêtements secs supplémentaires. Il faut des bottes en caoutchouc pour marcher dans l'eau peu profonde et des bottes-pantalon pour l'eau plus profonde.
3 - Si vous ne savez pas nager, apportez un gilet de sauvetage et portez-le pendant que vous prélevez les échantillons.
4 - Soyez prudent près des zones marécageuses, des rives abruptes ou instables, du fond d'un chenal très boueux ou recouvert de végétation ou de roches glissantes ou détachées.
5 - Ne marchez jamais dans un courant fort.
6 - Les gants de caoutchouc ou de latex sont recommandés seulement si l'eau paraît contaminée ou sent la contamination, ou si vous n'êtes pas certain de la qualité de l'eau.
7 - Ne traversez jamais une propriété privée sans obtenir la permission des propriétaires d'abord. Il est utile de faire participer les gens qui demeurent dans la région à votre projet; ceux-ci pourront peut-être vous renseigner sur la faune, les animaux de ferme ou les chiens inamicaux.
8 - Portez une veste de couleur orange pendant la saison de chasse.



2. LIEUX DE PRÉLÈVEMENT D'ÉCHANTILLON
Pour déterminer la qualité de l'eau de fond, il importe de prélever l'échantillon à partir du même endroit à une station désignée chaque fois. Les échantillons ne devraient pas être prélevés directement en amont des égouts pluvieux ou des tuyaux de sortie, des ponts, des obstacles naturels ou artificiels ou de toute influence directe des eaux de ruissellement.

Idéalement, l'échantillon devrait être prélevé au milieu du chenal. Cela est possible seulement dans les plus petits ruisseaux où le niveau d'eau dans le chenal n'est pas trop profond, et où on peut marcher sans danger pendant toute l'année. Dans les plus grandes rivières, marchez en restant là où c'est sécuritaire.

Prélevez l'échantillon de l'eau vive et ne prélevez pas l'eau des zones stagnantes, des eaux de circulation, des contre-courants ou des eaux immédiatement en amont de tout obstacle naturel ou artificiel.

3. OBSERVATION ET DOCUMENTATION SUR LE TERRAIN
La documentation sur le terrain enregistré sur le site devrait inclure :
  • le numéro de la station
  • la date
  • l'heure
  • le nom des partenaires de l'échantillonnage
  • les valeurs mesurées sur le terrain ou les observations enregistrées sur le site

Les observations sur le terrain devraient être enregistrées au site au moment du prélèvement de l'échantillon.

Tout facteur susceptible d'influencer la qualité de l'eau ou d'indiquer l'évacuation d'un polluant devrait être enregistré. Les échantillons d'observation pertinents comprennent le poisson mort, la mousse, les nappes sur la surface, les algues, les débris ou les changements dans la végétation du fond du chenal ou de la rive.

Il importe de commenter les caractéristiques physiques de l'eau également telles que : odeurs, couleurs, obscurité ou présence de sédiments en suspension. Tout nouvel aménagement de terrain, comme la construction ou les aménagements agricoles près du cours d'eau dans la zone immédiate du site, devrait également être noté.

Les observations concernant les conditions climatiques pendant l'échantillonnage devraient être enregistrées sur les feuillets de recensement fournis avec les échantillons. Les autres observations devraient inclure tous les événements météorologiques susceptibles d'influencer la qualité de l'eau telles que les fortes pluies récentes ou une période prolongée de sécheresse.

Habituellement les niveaux d'eau élevés ou faibles devraient être enregistrés.

4. CONTAMINATION DES ÉCHANTILLONS
Certains paramètres mesurés dans l'échantillon d'eau seront indiqués en très petites unités comme des parties par milliard. Les faibles niveaux de contaminants peuvent influencer les résultats considérablement. Il est extrêmement important de prévenir la contamination des échantillons chaque fois que les échantillons sont prélevés afin d'obtenir des résultats exacts.

Plusieurs étapes, qui sont énumérées ci-dessous, devraient être suivies pour prévenir la contamination des échantillons.

1 - Les mains de l'échantillonneur devraient être propres, libres de graisse, de débris ou d'autres substances comme l'insectifuge. Il est obligatoire de se laver les mains au site d'échantillonnage.
2 - Il ne faut pas fumer, manger ni boire pendant ou immédiatement avant l'échantillonnage
3 - Les bouteilles d'échantillons devraient être gardées propres jusqu'au prélèvement de l'échantillon et ensuite mises dans une glacière avec des contenants réfrigérants.
4 - Les bouchons devraient être gardés sur les bouteilles d'échantillons jusqu'au prélèvement. Les bouteilles d'échantillons fournies sont nettoyées à l'avance.
5 - Rien ne peut être mis à l'intérieur de la bouteille sauf l'échantillon de l'eau.
6 - Une fois enlevé, le bouchon doit être tenu de façon que l'intérieur ne touche aucune surface, y compris vos doigts.

5. PRÉLÈVEMENT DES ÉCHANTILLONS
Les échantillons doivent être prélevés attentivement et de façon uniforme chaque fois afin d'obtenir des résultats valables et exacts. Prenez le temps de vous familiariser avec les étapes suivantes :
1 - Apposez une étiquette indiquant le numéro de champ et l'analyse requise sur les bouteilles d'échantillons avec un marqueur permanent. Vous pouvez faire cette opération avant d'arriver au lieu de prélèvement des échantillons.
2 - Pénétrez dans le cours d'eau attentivement pour limiter au minimum la perturbation du fond et déplacez-vous vers l'amont.
3 - Tenez-vous toujours de façon à ce que l'eau coule vers vous afin que toute perturbation du fond résultant de vos mouvements soit éloignée de vous.
4 - Enlevez attentivement le bouchon d'une bouteille d'échantillons. Pour éviter de prélever les débris de surface, immergez la bouteille de façon que l'ouverture est environ six pouces en dessous de la surface dans la mesure du possible. Ne perturbez pas les sédiments du fond. L'ouverture de la bouteille devrait toujours faire face à l'amont.
5 - Une fois la bouteille remplie, sortez-la et fermez-la immédiatement. Ne rincez pas les bouteilles. Les bouteilles d'échantillons inorganiques sont nettoyées à l'avance tandis que les bouteilles d'échantillons bactériens ont été stérilisées.
6 - Il vaut mieux transporter toutes les bouteilles avec vous dans un sac à dos, mais si vous devez sortir du cours d'eau pour les retirer ou les déposer, entrez toujours de nouveau dans le cours d'eau à un point situé en amont de votre lieu précédent afin de limiter autant que possible les risques de contamination des échantillons par les sédiments perturbés. Essayez de prévenir l'activité dans le cours d'eau en amont du point de prélèvement jusqu'à ce que vous ayez rempli toutes les bouteilles.

6. PRÉSERVATION DES ÉCHANTILLONS
Les échantillons doivent être gardés au frais après avoir été prélevés jusqu'au moment de leur transport au laboratoire. Il faudrait apporter des sacs de glace sur le terrain et les échantillons d'eau devraient être placés dans les glacières avec de la glace immédiatement après avoir été prélevés.

Les échantillons bactériens doivent être analysés dans les 30 heures de leur prélèvement. Les projets de déplacement doivent donc inclure le temps nécessaire pour atteindre le laboratoire avec des échantillons ou des dispositions doivent être prises pour les envoyer par messagerie au laboratoire dans le délai prescrit.



Haut




| Menu principal | Histoire et géographie | L'état de l'environnement | Ce qu'on peut faire | Ce qui a été fait | L'opinion des citoyens | Vie économique | Vie culturelle et touristique | Santé | Activités |


Tout droits réservés - Université de Moncton
Par Diane Pruneau, B.A., M.A., Ph.D. (Université Laval)
Professeure Département d'enseignement au primaire et de psychologie éducationnelle