Cap-Pelé
Le saviez-vous ?


 
  • Cap-Pelé a reçu son nom en raison du cap situé à un kilomètre à l'ouest du quai de Bas-Cap-Pelé.
  • Vers 1850, les fermiers bénéficiaient des marchés du transport des pommes de terre organisés par Adam Tait.
  • Vers 1875, la première conserverie de homard établie par Freeman Kimball (du Maine), était située au Bas-Cap-Pelé. Plus d'une centaine de personnes y travaillaient. Le homard abondait et les pêcheurs visitaient leurs trappes de cinq à six fois par jour avec une chaloupe.
  • Vers 1875, de nombreux cultivateurs abandonnaient leur ferme pour s'adonner à la pêche, mais ont dû y revenir assez tôt car le homard se faisait rare à cause de l'absence de lois protectrices.
  • Vers 1909, débute la construction du quai de Bas-Cap-Pelé
  • Vers 1920, les premières boucanières ont été construites par Thadée LeBlanc, Willie Landry et David Niles.
  • Le bateau "Delegent" est fait prisonnier dans les glaces près du quai de Bas-Cap-Pelé en décembre 1919 et il n'en ressort que le 20 mars 1920.
  • Vers 1920, de 70 à 80 bateaux sont partis en mer avec plus de 30,000 casiers à homard (attrappes).
  • Vers 1922, perte des marchés de la pommes de terre à cause de la compétition provenant de l'île du Prince-Edouard.
  • Vers 1927, Wilfred Vienneau établissait des serres à Saint-André; elles ont été transportées au Dupuis Corners en 1942.
  • La première association de pêcheurs du Bas-Cap-Pelé avec Willie Niles comme premier président est incorporée en 1935.
  • La paroisse de Cap-Pelé est devenue un des milieux de pêche les plus importants de sud-est du Nouveau-Brunswick.
  • L'église du Cap-Pelé à été construite en forme de bateau de pêche.
  • Dates d'établissement des conserveries de homard suivantes: "Émile J. Bourque" (1942), "Cap Bald Packers" (1948), "Landry et Landry" (1952), "Cormier et LeBlanc Lté" (1956) et "White Knight Seafood Ltd"(1956) ont été installées.
  • En 1848, Edouard Goguen a commencé a élever des poules.
  • Stephen Léger a conduit la première automobile dans la paroisse.
  • Ouverture de l'église Sainte-Thérèse d'Avila, à Cap-Pelé.
  • Vers 1856, F.X. Babineau devenait le premier curé résident.
  • Plusieurs curés se succèdent au départ de l'abbé François-Xavier Babineau en 186 : Patrick Bardley, Colerette, Albert Landry et Donat Robichaud.
  • Vers 1935, l'installation de l'ange à l'intersection de la route no. 15 et de la route conduisant au Bas-Cap-Pelé.
  • Vers 1940, l'arrivée des religieuses Notre-Dame du Sacré-Coeur et la fondation du permier couvent.
  • Vers 1941, plusieurs bâtiments ont été construits : l'école secondaire, la salle paroissiale.
  • Vers 1957, le Père Camille Légère devient curé et introduit le scoutisme, le guidisme, le jeanettisme et le louvetisme avec un comité protecteur.
  • Vers 1964, un recensement indiquait qu'il y avait 580 familles et à peu près 3.000 âmes dans la communauté de Cap-Pelé.


Ces faits ont été relevés du programme du Festival des pêcheurs de Cap-Pelé en 1971.
 
   

| Menu principal | Histoire et géographie | L'état de l'environnement | Ce qu'on peut faire | Ce qui a été fait | L'opinion des citoyens | Vie économique | Vie culturelle et touristique | Santé | Activités |


Tous droits réservés - Université de Moncton
Par Isabelle Levesque, B.A. (Université de Moncton)
Design et Gestion de Production Multimédia
Web Designer