Web Designer

Comment restaurer

Il est rassurant de savoir que nous pouvons bel et bien restaurer un cours d'eau ou un marais. Pour ce faire, nous vous proposons des techniques et des méthodes de restaurations simples et faciles à exécuter. En un premier temps nous vous offrons les options suivantes pour restaurer un ruisseau ou un marais:

Avant de faire des modifications au ruisseau, consulter Pêches et Océans ou le Ministère de l'environnement pour des conseils.



Comment restaurer un cours d'eau


Nettoyage d'un cours d'eau

But : Le nettoyage permet aux cours d'eau de s'écouler de façon naturelle. De même, le nettoyage diminue le nombre des petits morceaux de débris, de sable et de vase qui peuvent couvrir les frayères et remplir les fosses. Les frayères sont des lieux où les poissons fraient (les femelles déposent leurs œufs et les mâles les arrosent de leur laitance pour les féconder). Les fosses sont des endroits creux plus ou moins larges et profonds dans le lit d'un cours d'eau.
Endroit : N'importe où il y a des débris qui empêchent la circulation naturelle de l'eau.

Étapes à suivre : Enlever les têtes d'épinette, de sapin, de bouleau et autres d'un cours d'eau. S'assurer de les déposer loin de la rive (au moins 8 mètres). Il faut être certain d'enlever le plus de débris possible car même les plus petits morceaux peuvent nuire au cours d'eau (remplir les fosses et frayères)

Retirer complètement tout débris présent sur les berges et les terrains près des cours d'eau sur une largeur d'au moins 8 mètres. Ceci réduira le nombre de débris qui tombent dans l'eau.

 

Ruisseau Friel, à Cap-Pelé, bloqué par un tas de débris.


Haut
Comment construire une digue.

But : Les digues sont faites de roches déposées au fond de la rivière tandis que les seuils sont fabriqués de billes de bois. Les digues et les seuils créent un brassage de l'eau quand l'élévation du cours d'eau se produit durant la transition entre la marée basse et la marée haute. Les digues et les seuils aident à libérer les tas de sable, vase ou autre qui se sont accumulés. De même, les digues et les seuils améliorent la teneur en oxygène dissout dans le cours d'eau. Ceci se produit parce que l'eau devient plus turbulente grâce à ces structures. L'augmentation de la turbulence permet à l'oxygène qui est dans l'atmosphère de se mélanger davantage avec l'eau du cours d'eau. Les deux structures aident aussi à creuser des petites fosses qui peuvent servir d'abris pour les poissons.

Endroit : Il serait bon d'alterner les deux techniques. Construire les structures près des sections où il y a eu déboisement ou érosion. Construire les digues ou les seuils à tous les 15 mètres.

Étapes à suivre (digues)
  • Utiliser des roches d'environ 10 à 20 cm de hauteur et de 30 à 45 cm de largeur. Les roches plus grosses ne conviennent pas.
  • Une rangée peut être faite ou deux ( une à côté de l'autre) dépendant de la largeur des roches.


Étape à suivre (seuils) :
  • Utiliser des troncs (de sapin, de cèdre ou d'épinette) de 15 cm de diamètre. Les couper sur la longueur.
  • Le côté plat de la bille de bois est placé du côté en amont.
  • Enfoncer les billes de bois de 0.2m à 1m sur chaque berge et de quelques centimètres (approximativement 5cm) dans le lit du ruisseau.
  • Placer du gravier contre la bille de bois du côté plat (en amont) pour créer une faible pente.
  • Mettre quelques roches plates contre la berge (près du billot) afin de réduire la possibilité d'érosion.



Haut
Construction d'abris.

But : Créer de l'ombre dans les fosses afin d'attirer les poissons qui sont toujours à la recherche d'un lieu ombragé.
Endroit : Placer les abris vis-à-vis des digues ou des seuils ( à toutes les deux digues ou seuils).

Étapes à suivre :
  • Utiliser 1 ou 2 arbres et couper toutes les branches sur la face intérieure.
  • Fixer les arbres à chaque extrémité sur un support fait de pierres, bille de bois ou de souche.
  • S'assurer que les supports maintiennent les arbres (abris ) à une hauteur d'au moins 20 cm au-dessus de la ligne des hautes eaux du printemps.
  • Vérifier les abris de façon régulière, afin de s'assurer que les arbres ne tombent pas dans le cours d'eau ou qu'ils soient déplacés.



Haut
Construction d'un mur de pierres

But : Diminuer l'érosion des rives par les pluies qui entraînent des quantités de sable et de vase dans le ruisseau.
Endroit : Aux endroits où des chemins ont été créés pour permettre à de la machinerie de traverser un cours d'eau. De même, à n'importe quel endroit où les berges subissent beaucoup d'érosion.

Étapes à suivre :
  • Utiliser des roches très résistantes à l'érosion.
  • Utiliser des roches d'un poids minimum de 25 kg.
  • Placer les plus grosses roches à la base de la berge et les plus petites vers le haut.



Haut
Plantation d'arbres entre les pierres d'un mur de pierres

But : Redonner un caractère plus naturel et plus attrayant pour les animaux ainsi que pour les humains.
Endroit : Planter des arbustes entre les pierres du mur à des emplacements qui ne seront pas inondés par les hautes eaux du printemps.

Étapes à suivre :
  • Épandre du paillis (produit souvent constitué de résidus d'écorce ou autres, utilisé pour maintenir la fraîcheur du sol) entre les pierres et le compacter.
  • Utiliser de la terre riche (mélange de terre noire, de sable, de tourbe et de compost).
  • Creuser des trous de plantation dans le paillis et placer la terre mélangée.
  • Planter des arbustes qui sont communs dans la région.
  • Mettre les plantes dans les trous, recouvrir les racines et compacter légèrement.
  • Faire une petite dépression afin que les eaux des pluies puissent être captées plus facilement.
  • Étendre encore un peu de paillis (5cm) afin de contrôler les mauvaises herbes.



Haut
Plantation des berges

But : Améliorer la végétation des berges et des terres adjacentes. La plantation sur les berges sera aussi bénéfique pour les animaux qui vivent dans ce type d'environnement. Elle redonnera des habitats à certains animaux. De même, la plantation, avec les années, finira par créer de l'ombre dans le cours d'eau. Ceci aidera à garder la température de l'eau du ruisseau plus froide. Il est important de garder l'eau assez froide car l'oxygène est à ce moment plus soluble, ce qui est avantageux pour les poissons.
Endroit : Il est important de planter des plantes là où le cours d'eau est peu profond et où il n'y a pas beaucoup de végétation. Les cours d'eau peu profonds ont tendance à être réchauffés facilement par le soleil car ils ne sont pas creux.

Partie peu profonde du ruisseau Friel à Cap-Pelé




Étapes à suivre :
  • Planter une variété d'espèces d'arbres et d'arbustes. Les distances recommandées entre chaque plante sont de 1m pour les arbustes et 4 à 5 m pour les arbres.
  • Creuser un trou assez large et profond pour allouer suffisamment d'espace pour les racines.
  • Planter de façon verticale et enterrer les racines jusqu'au niveau du collet (où la transition se fait entre la racine et la tige).
  • Enlever les branches endommagées.



Haut
Comment restaurer un marais

Ce document explique surtout comment protéger un marais.
La protection est aussi importante que la restauration.
Comme méthode de restauration, on parle seulement de la plantation.


Avant de faire des modifications au ruisseau, consulter Pêches et Océans ou le Ministère de l'environnement pour des conseils.




Les problèmes des marais

Tuyaux

Petit tuyau qui empêche la bonne circulation de l'eau.








Les tuyaux construits dans les marais, sont parfois trop petits pour permettre la circulation naturelle des marées. Quand la restriction du flux de la marée se produit,la salinité (teneur en sel) baisse et on commence à avoir des phragmites.

Phragmites

Les phragmites indiquent la présence d'un marais malade. Ces plantes n'ont pas de valeur pour les autres plantes et les animaux. Elles peuvent enlever de la place à des plantes qui seraient plus bénéfiques pour cet environnement. Les phragmites ont tendance à pousser lorsqu'il y a une diminution de la salinité ( teneur en sel ) du marais.
Haut



Restauration

Il faut faire très attention avec les marais car ils sont très sensibles aux changements. La qualité de l'écosystème des marais doit être recherchée. Une étude de la situation du marais est nécessaire avant d'apporter des changements. Par exemple, si l'eau contient beaucoup de sédiments, il y a probablement beaucoup d'érosion qui se produit à certains endroits. Ceci pourrait probablement être réglé grâce à de la plantation. Par contre, il faut s'informer au sujet de la végétation à planter, de l'endroit où on plante et de la quantité à planter. Voici la méthode de plantation qui devrait être utilisée.

Plantation

Les plantes aident à stabiliser les sols, à améliorer la conservation de l'eau et la filtration des polluants. Si les marais dans la région sont déjà pourvus de nombreuses plantes, ce ne serait pas bon d'en ajouter davantage. Voici quelques étapes à suivre :
· Ajouter des plantes aux endroits où il est évident qu'il y a eu érosion.
· Éviter de planter dans les endroits où les marais sont, de façon naturelle, dépourvus de plantes.
· De même, il est important de s'informer au sujet des plantes qui poussent naturellement dans les marais de la région. Une de ces plantes est la scirpe maritime.
Haut



Protection

Restreindre les véhicules tout-terrain

Ces véhicules peuvent endommager l'environnement des marais. Ils peuvent causer du dommage aux habitats des animaux ainsi qu'à la végétation qui joue un rôle si important dans le fonctionnement des marais (ex : la filtration des polluants et des sédiments)

Empêcher ou limiter la présence des animaux domestiques dans la région des marais

Les animaux domestiques sont des espèces étrangères dans cet environnement. Les espèces qui vivent dans les marais sont vulnérables, spécialement au printemps. C'est pourquoi il est important d'empêcher ou de limiter la présence des animaux domestiques.

Il est peut-être aussi important de contrôler les animaux sauvages qui n'appartiennent pas à l'environnement des marais. Eux aussi sont des étrangers dans les marais et pourraient finir par causer du dommage.

Créer des habitats pour attirer les animaux

La construction de maison d'oiseaux et d'abris pour les animaux attire les espèces dans les marais.







Promenades et pistes

Les trottoirs élevés limitent la circulation dans les marais, ce qui protège les animaux, leurs habitats et la végétation.




Haut










| Menu principal | Histoire et géographie | L'état de l'environnement | Ce qu'on peut faire | Ce qui a été fait | L'opinion des citoyens | Vie économique | Vie culturelle et touristique | Santé | Activités |


Tous droits réservés - Université de Moncton
Par Wendy Bourque, B.SC., (St. FX U)
Agente de recherche