Web Designer


Marais ou "La Pré"

Les marais sont des terres humides en permanence. On y retrouve des plantes adaptées aux conditions d'un sol saturé d'eau. Les marais sont parmi les écosystèmes les plus productifs au monde ; la production de plantes y est très abondante à chaque année.

Pendant longtemps, les gens considéraient les marais comme des endroits sans valeur. Ils pensaient que les terrains sentaient mauvais et n'abritaient que des insectes nuisibles à l'être humain. Plusieurs terres humides ont été drainées ou remplies en raison de cette mentalité. Cette situation s'est produite pour la plupart des terres humides au Canada, surtout dans des secteurs où la densité de population est plus élevée et où l'agriculture représente une ressource. Les marais remplis ou drainés deviennent des sites de construction ou des champs pour l'agriculture.

Les marais sont maintenant reconnus comme étant très utiles. Ils filtrent l'eau en absorbant les métaux lourds, les sédiments et autres particules toxiques. Plusieurs chercheurs identifient les terres humides aux reins de la planète puisqu'elles filtrent l'eau comme les reins filtrent notre sang. La présence de marais augmente la qualité de l'eau de surface et souterraine. Les eaux de surface et les eaux de pluie sont filtrées par les terres humides ce qui contribue à la formation de réserves d'eau souterraine.

Les marais agissent aussi comme une éponge géante qui absorbe l'eau. Ils peuvent donc limiter l'impact des tempêtes et des inondations. En plus, les terres humides fournissent un habitat propice et essentiel pour plusieurs espèces de crustacés, poissons, oiseaux, mammifères ainsi que plantes, algues et invertébrés. L'importance des marais se fait sentir aussi dans la prévention de l'érosion des terres. Les marais ont une densité végétale élevée ce qui limite non seulement l'érosion, mais également l'effet des vagues et des tempêtes sur ceux-ci.



L'état du marais





| Menu principal | Histoire et géographie | L'état de l'environnement | Ce qu'on peut faire | Ce qui a été fait | L'opinion des citoyens | Vie économique | Vie culturelle et touristique | Santé | Activités |


Tous droits réservés - Université de Moncton
Par Jocelyne Bourque, B.SC., (Université de Moncton)
Agente de recherche