Kalgoorlie, Australie

Le 17 juillet 1990

 

Cher (e)________________________,

Écoute-moi bien. Approche-toi. Oublie les automobiles, le bruit, l'argent et toutes les choses que tu peux acheter. Voici une histoire qui te concerne. Retiens cette histoire. Si tu l'oublies, tu pleureras dans vingt ans parce que tu ne la sauras plus. Mais…il sera trop tard car je serai parti.

Je me nomme Félix Lyanuk Gagudju et je suis un aborigène australien. Je viens d'une tribu qui s'appelle Kwinana Woomera, ce qui signifie Patrouille Sacrée. Chez nous chaque membre de la tribu a la responsabilité de surveiller et de protéger un être en vie : un être debout, un être qui glisse sur le sol, un être qui file comme le vent ou un autre qui adhère à la terre…

Nous, nous savons l'importance des êtres en vie. Nous reconnaissons l'odeur de chacun d'eux. Nous en mangeons, nous nous en parfumons, nous les empilons pour fabriquer nos maisons. À toutes les semaines, nous allons à la rencontre de notre être en vie pour vérifier s'il est bien ou simplement pour entrer en contact avec lui et bénéficier des ses leçons. Tu penseras peut-être que nous sommes un peu fous. Nous croyons que si tous les êtres en vie s'éteignent, nous allons mourir avec eux.

À ma naissance, il y a de cela 102 ou 105 ans, mes parents m'ont fait respirer l'odeur d'une orchidée mauve au nom de Weipa. Tous les soirs, avant de m'endormir, mon père dessinait la forme de cette plante, avec son doigt, dans la paume de ma main. Puis il fermait ma main et il me rappelait que j'étais responsable d'elle. C'était mon être en vie.

Vers 5 ou 6 ans, j'ai entendu parler du Grand Secret. On me disait que le Grand Secret, c'était la raison pour laquelle je devais protéger mon être en vie. Aucun de mes amis ne connaissait le Grand Secret. Il fallait attendre d'avoir 10 ans et d'avoir passé les 5 épreuves pour connaître le Grand Secret. À dix ans, comme j'étais intelligent, j'ai réussi les épreuves et j'ai compris le Grand Secret.

Retour au haut de la pageHélas! Toutes ces paroles ne racontent que de vieilles histoires. Chez moi, aujourd'hui, plusieurs membres de ma tribu habitent dans des maisons comme la tienne et ils travaillent en ville. Ils ont l'air très occupés et ils disent qu'ils n'ont plus le temps d'aller voir leur être en vie. Ils ont peut-être oublié le Grand Secret.

Moi, je vais mourir bientôt et ma plante me suivra peut-être car elle est de plus en plus rare. Avant de partir, je voudrais te révéler le Grand Secret. C'est pourquoi, je t'ai écrit, à toi, qui a plus de 10 ans et qui t'intéresse à l'environnement. Bientôt, si tu veux, tu iras voir les êtres en vie et tu auras l'occasion de vivre les 5 épreuves. Si tu les réussis, tu rencontreras ton être en vie et tu découvriras le Grand Secret.

Ne t'inquiète pas, tu réussiras. J'ai placé dans ma lettre des éléments naturels qui t'aideront à découvrir ton être en vie. Il y aura aussi un animal allié qui te sera proposé comme accompagnateur.

Quand tu auras découvert le Grand Secret, tu pourras le révéler à tes enfants et leur confier un être à protéger.

Adieu et fais en sorte que les êtres en vie ne disparaissent jamais,

 

Félix Lyanuk Gagudju

Retour au haut de la page