Web Designer


L'impact des changements climatiques

Certains gaz à effet de serre engendrent des changements climatiques. Ces gaz créent ce qu'on appelle l'effet de serre. Ce processus est décrit dans le document ainsi que les effets des changements climatiques (ex. l'élévation du niveau de la mer, les impacts sur différents écosystèmes et l'érosion). De même, on suggère ici des idées d'activités préparatoires pour l'élévation du niveau de la mer.

Déboisement

L'effet de serre est un processus naturel.

Sans celui-ci, nous ne pourrions vivre sur cette planète car il ferait trop froid. Le problème se produit quand la concentration des gaz à effet de serre augmente car ils engendrent en général un réchauffement de la planète. Ces gaz proviennent de la consommation de combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel), du déboisement et autres activités humaines.

Les gaz à effet de serre incluent la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et autres (chlorofluorocarbone, oxyde nitreux). Ces gaz créent une couche isolante autour de la planète et la lumière visible du soleil réussit à pénétrer cette couche. Les objets qui sont frappés par cette lumière sont réchauffés et réfléchissent des rayonnements infrarouges invisibles. Ces rayonnements infrarouges ne peuvent traverser la couche isolante pour s'échapper dans l'espace. Alors ils réchauffent la couche inférieure de l'atmosphère. C'est pour cette raison que l'on appelle ce processus l'effet de serre. La couche isolante autour de la planète agit comme les fenêtres dans une serre. Elle empêche les rayons infrarouges de s'échapper ce qui finit par réchauffer la terre.



Élévation du niveau de la mer


Ainsi, une augmentation des gaz à effet de serre dans l'atmosphère semble être responsable du réchauffement de la planète. Ce réchauffement a pour effet de faire fondre les glaciers et de créer l'expansion thermique de l'océan, ce qui va contribuer à l'élévation du niveau de la mer. L'élévation du niveau de la mer finira par causer des problèmes pour certaines terres basses de la région de Cap-Pelé. Quelques exemples sont : les inondations, l'érosion, l'infiltration d'eau de mer dans les puits et la disparition des marais.






Les impacts sur chaque écosystème

Les rivières

Une augmentation du niveau de la mer pourrait avoir plusieurs effets sur les rivières. Ces effets incluent une augmentation de la profondeur de l'eau en aval (plus près de l'embouchure ), une diminution de la vitesse du courant et une capacité accrue de transporter les sédiments (sable, roches, etc).

Ces changements pourraient éventuellement finir par réduire la capacité du lit de la rivière et ainsi augmenter, la fréquence et la sévérité des inondations. Les rivières, affectées par les marées à proximité des côtes, subiront de plus hautes marées et l'eau salée s'introduira davantage en amont (plus près de la source). Ce phénomène pourra éventuellement finir par contaminer les sources d'eau potable. De même, l'augmentation de la concentration d'eau salée en amont impliquera pour certains organismes un besoin d'adaptation à ce changement.




Les marais
Le rat musqué.
Exemple d'un organisme qui vit dans les marais.

Les marais sont très importants car ils servent d'habitat à plusieurs animaux et ils agissent comme des filtres. Certains polluants peuvent être bloqués par la végétation et les sédiments présents dans les marais. Ce phénomène contribue à réduire le nombre de polluants qui entrent dans l'estuaire (embouchure d'une rivière sur la mer ouverte).

Une autre fonction importante des marais est qu'ils sont capables de nous protéger des tempêtes en amortissant la force des vagues et des vents. Les très grandes racines des plantes des marais leur permettent de résister aux vents forts, aux vagues et aux inondations.



Végétation des marais à Cap-Pelé.

Parce que ce sont des terres basses, les marais seraient parmi les premiers à être affectés par l'élévation du niveau de la mer. Durant les milliers d'années passées, les marais étaient capables de suivre l'élévation lente du niveau de la mer. Ils se sont donc agrandis avec les années.

Avec le réchauffement de la planète, l'élévation du niveau de la mer dans le futur va peut-être se produire trop vite. Les marais ne pourront pas suivre le changement et ils vont diminuer en surface. De nos jours, en raison des murs placés devant nos bâtiments pour les protéger, les marais seront incapables, jusqu'à un certain point, de se former durant l'élévation du niveau de la mer car il y aura un manque d'espace. C'est ainsi qu'on pourra assister à leur disparition totale.



L'avenir des marais.

L'érosion côtière

L'impact de l'élévation du niveau de la mer, dans les zones côtières, pourrait avoir un effet important sur les côtes. L'augmentation de la profondeur de l'eau (près de la côte), va créer de plus grosses vagues et augmenter l'érosion. Dépendant de la morphologie des zones côtières, certaines plages vont s'agrandir mais la plupart des zones côtières subiront une augmentation de l'érosion plutôt qu'un agrandissement des plages.



Suggestions d'activités préparatoires pour l'élévation du niveau de la mer

Construire moins de bâtiments près des côtes et des rivières, afin de minimiser les conséquences de l'élévation du niveau de la mer.

Avec l'élévation du niveau de la mer, nous allons observer une augmentation de l'érosion près des côtes. C'est pourquoi il est important de construire moins de bâtiments près des côtes, ou de les construire assez loin afin de minimiser le risque de les perdre. Le même principe s'applique le long des rivières. L'élévation du niveau de la mer causera une augmentation du nombre d'inondations le long des rivières affectées par les marées. Si nous gardons ceci en tête et que nous réservons assez d'espace le long de ces rivières, les risques d'inondation de nos propriétés seront diminués.

Assurer la santé des cours d'eau affectés par les marées.

Les cours d'eau doivent être débloqués, ainsi qu'être en bonne santé, afin de permettre aux rivières d'absorber l'entrée plus massive de l'eau dûe à l'élévation du niveau de la mer. Si les rivières ne sont pas débloquées, les terres environnantes subiront un grand nombre d'inondations. Ceci pourrait être désastreux car les terres environnantes ne pourraient s'ajuster aux périodes accrues d'inondations et elles finiraient par être détruites. Il est aussi important d'assurer la santé des rivières afin de ne pas transporter les polluants et de polluer l'eau potable.





Une manifestation des changements climatiques


Le vendredi 21 janvier 2000, une grosse tempête hivernale a frappé les régions de l'Atlantique.

Tel que prévu par les météorologues, la tempête a créé une remontée subite des eaux le long des côtes, ce qui a fini par causer du dommage à plusieurs chalets, quais, terrains et autres.

Il est important de noter que plusieurs facteurs ont contribué ensemble à ce phénomène de remontée des eaux. On avait :

  • une pleine lune
  • une pression atmosphérique très basse
  • de gros vents
et la tempête a eu lieu durant le mois où le soleil se retrouve le plus près de la terre.

Tous ces facteurs se sont combinés pour provoquer des résultats désastreux. Nos terrains qui ont été inondés par les eaux et détruits par les glaces durant cette tempête sont peut-être susceptibles de ressembler à ceci dans le futur avec l'élévation du niveau de la mer.

Il faut sérieusement y penser.

Il est certain que ceci était un cas extrême où tous les facteurs se sont associés mais il est important de se souvenir de cet événement car ce pourrait être une prévision des événements futurs…


Les glaces se sont empilées sur les dunes align=left

La glace à été empilée sur le quai de l'Aboiteau à Cap-Pelé, suite à la grosse tempête du 21 janvier 2000.

Les glaces se sont empilées sur les dunes durant la tempête. En raison de ces amas de glace, les glaces et l'eau ne pouvaient aller plus loin. Les gens de Cap-Pelé ont peut-être été chanceux dans leur malchance. Dunes/Glaces



Les glaces sont collées contre le quai



Les glaces sont collées contre le quai de l'Aboiteau à Cap-Pelé.


Haut




| Menu principal | Histoire et géographie | L'état de l'environnement | Ce qu'on peut faire | Ce qui a été fait | L'opinion des citoyens | Vie économique | Vie culturelle et touristique | Santé | Activités |


Tous droits réservés - Université de Moncton
Par Wendy Bourque, B.SC., (St. FX U)
Agente de recherche