Familles - Ateliers

Pour observer les compétences des participants de prédire des risques, l'équipe de Littoral et vie a eu recours à l'observation directe durant les ateliers. Durant ceux-ci, les participants devaient étudier un problème lié aux changements climatiques, identifier les impacts de ce problème, se fixer des priorités et proposer des mesures d'adaptation efficaces. Durant la première phase du projet, quatre ateliers ont eu lieu. Dans le cadre de la deuxième phase du projet, cinq ateliers ont jusqu'à présent eu lieu. Un autre atelier est prévu prochainement. Les ateliers, animés par une chercheuse de Littoral et vie, se sont déroulés comme suit :

Phase 1

Premier atelier

Au cours de cette première rencontre, l'animatrice a expliqué le projet et ses objectifs, puis elle a invité les participants à partager leur intérêt par rapport au projet. Une présentation sur les changements climatiques, leurs signes et leurs causes a été faite. Ensuite, les participants ont participé à une entrevue de groupe. L'animatrice leur a posé des questions par rapport à leurs sentiments, leurs préoccupations, leur vision de l'avenir, les impacts locaux des changements climatiques qu'ils entrevoyaient, et les défis à relever. Par la suite, ils ont visionné un film sur les endroits vulnérables et les impacts des changements climatiques dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Pour conclure, les participants ont listé les problèmes qu'ils aimeraient explorer.

Deuxième atelier

L'animatrice a animé une présentation définissant le concept d'adaptation et elle a partagé des exemples de mesures d'adaptation avec les participants. Les participants ont ensuite discuté des impacts ressortis lors du premier atelier et ils en ont ajouté quelques-uns pour ensuite choisir de concentrer leurs efforts sur les ondes de tempête. Une stratégie a ensuite été utilisée avec les participants : la roue du futur. Cette activité est une méthode graphique servant à lister les conséquences en chaîne d'un problème. Le but est d'identifier les conséquences immédiates du problème ainsi que les conséquences qui découlent de ces conséquences immédiates et ainsi de suite. Les participants ont ensuite proposé des mesures d'adaptation par rapport aux problèmes associés aux ondes de tempête.

Troisième atelier

Les participants ont débuté l'atelier en discutant d'une tempête qui a eu lieu dans la région quelques jours avant l'atelier. Une activité de visualisation a été animée pour permettre aux participants d'imaginer l'apparition soudaine d'une grosse tempête. Ils ont ensuite été invités à décrire deux scénarios pour le futur : un probable et un désirable. Par la suite, ils ont à nouveau proposé des mesures d'adaptation.

Quatrième atelier

Durant le quatrième atelier, les participants ont assisté à une présentation du coordinateur de l'Organisation des mesures d'urgence du Nouveau-Brunswick responsable de leur région. Durant cette activité, ils ont reçu des renseignements quant au rôle de cet organisme en cas de tempête ainsi que des conseils pour se préparer à faire face à un évènement extrême. Comme autres mesures d'adaptation, les participants ont partagé leurs coordonnées entre eux afin de s'aider en cas de tempête et ils ont également reçu une liste de contacts importants à joindre pour recevoir de l'aide en situation d'urgence. De plus, les participants ont reçu des trousses d'urgence avec le matériel nécessaire pour affronter une situation de crise lors de tempête violente et prolongée. Les participants se sont également informés des noms des personnes responsables de s'assurer que leur chemin reste praticable en cas de tempête.

Suite

Depuis la fin des ateliers avec le groupe Littoral et vie, les participants ont continué le travail d'adaptation. En effet, les participants ont recruté plusieurs de leurs voisins pour la signature d'une lettre au gouvernement décrivant leurs inquiétudes pour leur quartier. Ils ont également organisé une rencontre avec le Ministre des Transports du Nouveau-Brunswick pour discuter de leurs préoccupations concernant le chemin adjacent à leur propriété qui est régulièrement inondé au deux extrémités. Lors de cette rencontre, le Ministre s'est engagé à faire un suivi de la situation, à court et à long terme. De plus, les participants au projet ont agrandi la liste de contacts qu'ils avaient créée pour inclure tous les résidents de leur secteur.

Phase 2

Ateliers avec trois classes de l'école Blanche-Bourgeois

À l'automne 2010, trois ateliers ont eu lieu avec des élèves de l'école Blanche-Bourgeois à Cocagne. Durant ces rencontres, les élèves ont recueilli des informations par rapport aux changements climatiques et ils ont ressorti les impacts locaux de ces changements, dans le cadre d'une activité de résolution de problèmes. Par la suite, à l'aide d'une stratégie de créativité, les élèves ont ressorti des mesures d'adaptation qui pourraient les rendre plus résilients aux changements envisagés.

Atelier sur les tempêtes de verglas

En décembre 2010, les chercheurs de Littoral et vie ont animé un atelier sur les tempêtes de verglas. Les élèves de l'école Blanche-Bourgeois, leurs parents et les autres membres de la communauté étaient invités à cette rencontre. Durant cet atelier, les causes et les impacts de l'augmentation de la sévérité et de la fréquence des tempêtes de verglas ont été explorés à l'aide de stratégies pédagogiques. Par la suite, les participants ont nommé des mesures d'adaptation en lien avec ce problème.

Atelier sur les inondations

En février 2011, les élèves de l'école Blanche-Bourgeois, leurs parents et d'autres membres de la communauté ont été invités à assister à un atelier sur le problème des inondations en lien avec les changements climatiques. Les membres de Littoral et vie ont eu recours à des activités pédagogiques et des articles de journaux pris lors d'une tempête récente pour aider les participants à explorer le problème des inondations et pour proposer des mesures d'adaptation utiles.

Atelier sur l'eau potable et la santé

L'atelier sur les problèmes liés à l'eau potable et la santé a eu lieu au mois de février 2011. Durant cet atelier, les membres de Littoral et vie ont animé une présentation sur les impacts des changements climatiques sur l'eau potable et sur la santé humaine. Les participants ont ensuite proposé des mesures d'adaptation pour remédier à ces problèmes.

 

 

 

Navigation