Adaptation

Selon Janssen et Ostrom (2006), dans le contexte des changements globaux, l 'adaptation humaine fait référence à un processus, à une action ou au déploiement des efforts d'un groupe social, que ce soit une famille, une communauté ou les habitants d'une région ou d'un pays. Selon le GIEC (2001), la capacité d'adaptation est l'habileté d'un système à s'ajuster aux changements globaux, tout en gérant les dommages potentiels, en tirant profit des opportunités qui se présentent et en se débrouillant avec les conséquences.

Les mesures d'adaptations pour contrer les impacts des changements climatiques peuvent prendre plusieurs formes. Bizikova, Neale et Burton (2008) en nomment plusieurs, dont notamment :

•  Encourager l'intérêt de la communauté par rapport à la conservation des ressources naturelles;

•  Utiliser des systèmes durables d'évacuation des eaux;

•  Avoir des réservoirs d'eaux artificiels et naturels sur des terrains de diverses élévations pour s'assurer d'avoir une réserve d'eau durant les périodes de canicule et pour réduire les inondations durant les périodes de fortes pluies;

•  Conserver les forêts natives car leur niveau élevé de biodiversité et les espèces indigènes qui les composent les rendent plus résilientes aux conditions environnementales engendrées par les changements climatiques;

•  Construire des chemins étroits et orienter les bâtiments de façon à réduire l'intrusion excessive des rayons de soleil, pour réduire le besoin de climatisation durant l'été.

Le Groupe Littoral et vie a préparé le document Mesures d'adaptation aux inondations, aux ondes de tempête et à l'élévation du niveau de la mer afin d'aider les communautés à se préparer aux impacts des changements climatiques.

Aussi disponible en anglais: Adaptation measures for floods, storm surges, and sea level rise