Activités de science




Web Designer


Activités de sciences


Suite ...

 

 

 

 

 

 

 

 

46) La magie de l'électricité

Par : Christine DuRepos et Sylvie Godbout

Matériel nécessaire :

- ampoules,
- quelques piles (3 ou 4),
- fils conducteurs,
- ruban adhésif.

Objectifs du programme de sciences du Nouveau-Brunswick : (programme 5e année) :

- L'élève doit pouvoir identifier diverses méthodes permettant de trouver des réponses à des questions données et des solutions à des problèmes donnés, et choisir une méthode appropriée.

- L'élève doit pouvoir suggérer des améliorations à un plan conceptuel ou à un objet déjà construit.

- L'élève doit pouvoir démontrer de la persévérance et le désir de comprendre.

- L'élève doit pouvoir observer, s'interroger, explorer et poursuivre des recherches de son propre gré.

- L'élève doit pouvoir identifier des applications possibles à certaines découvertes.

Description de l'activité :
- Premièrement, demander aux enfants la question suivante : Comment allumer une ampoule à l'aide du matériel suivant (ampoules, fils conducteurs, piles et ruban adhésif) ?
- Présenter le matériel aux enfants.
- Les inviter à partager leurs conceptions avec les animatrices, ainsi qu'avec leurs camarades.
- Les inviter à expérimenter afin de vérifier leurs prédictions et conceptions.
- Poser des questions ouvertes pour motiver davantage les élèves dans leur démarche et pour stimuler leurs connaissances antérieures, ainsi que pour les guider dans la bonne direction.

Questions à poser :
- Comment pouvez-vous allumer une ampoule à l'aide du matériel suivant ?
- Qu'arrive-t-il à l'ampoule si on allonge le circuit à l'aide de fils conducteurs ?
- Qu'arrive-t-il à l'ampoule si on allonge le circuit à l'aide de piles ?
- Qu'as-tu appris suite à cette expérience ?
- Comment cette expérience pourrait-elle te servir dans la vie de tous les jours ?

 

 

 

 

 

47) Les aéroglisseurs

Titre de l'activité : Les aéroglisseurs

Par : Isabelle Duguay, Roxanne Martin et Sonia Parisé

Matériel nécessaire :

- disques (45 tours)
- épingles à linge
- ballons à gonfler
- élastiques
- trombones
- colle blanche
- ruban adhésif
- bobines de fil vides
- pailles

Objectifs du programme de sciences du Nouveau-Brunswick :

RAG : L'élève doit pouvoir démontrer une compréhension de la nature des sciences et de la technologie, et manifester des attitudes responsables et des habiletés scientifiques dans des contextes liés à la physique.

RAS :
Habiletés :

L'élève doit pouvoir…
- choisir et utiliser des outils pour manipuler des substances et des objets pour construire des modèles.

Attitudes :

L'élève sera encouragé à …
- travailler en collaboration pour explorer et poursuivre des recherches.

RAG : L'élève doit pouvoir démontrer une compréhension des interactions entre les sciences et la technologie, et manifester des attitudes responsables et des habiletés scientifiques dans des contextes liés à la physique.

RAS :
Habiletés :

L'élève doit pouvoir…
- communiquer des questions, des idées et des intentions, et écouter autrui en poursuivant des recherches (ex : discuter d'améliorations possibles à un dispositif construit par un autre élève).

Connaissances :

L'élève doit pouvoir…
- décrire des moyens de propulsion d'aéronefs.

Attitudes :

L'élève sera encouragé à …
- démontrer de la persévérance et le désir d'apprendre.


Description de l'activité
:

Tâche : Fabriquer un aéroglisseur avec le matériel suivant : (voir la liste ci-haut)
1. Poser la question suivante : "Comment peux-tu construire un aéroglisseur avec le matériel présenté ?"
2. Laisser les élèves explorer le matériel.
3. Circuler et intervenir au besoin (ex : mettre les élèves en situation de déséquilibre cognitif)
4. Après avoir construit leurs aéroglisseurs, les élèves (en groupes) présentent leurs découvertes au reste de la classe.
** Pendant les expérimentations, l'enseignante amène les élèves à objectiver.**

Questions à poser :
1. Qu'est-ce qui fait avancer l'aéroglisseur ?
2. Est-ce que tu crois que ça va fonctionner sur toutes les surfaces ?
3. Comment pourrais-tu le faire planer plus longtemps ?
4. Comment pourrais-tu modifier ton aéroglisseur afin qu'il glisse sur l'eau ?
5. Nomme d'autres véhicules ou activités qui fonctionnent avec de l'air. Exemples recherchés : - avion -cerf volant - planeur - parachute

 

 

haut

 

 

 

48) À l'eau les tissus!

Par : Marie-Hélène Richard, Janick Savoie et Marie-France Savoie

Niveau : 2e année

Problème posé : Comment peux-tu rendre ton chandail de coton imperméable?

Matériel nécessaire :

- compte-gouttes,
- quelques morceaux de tissus (de préférence du coton),
- vaseline,
- margarine,
- poudre de bébé,
- huile végétale,
- fécule de maïs,
- savon,
- sirop d'érable,
- bloc de cire,
- bâtonnets en bois.

Objectifs du programme de sciences du Nouveau-Brunswick :

Connaissances :
- L'élève doit pouvoir décrire l'effet de conditions météorologiques et comment protéger des objets et des substances sous différentes conditions.

Habiletés :
- L'élève doit pouvoir choisir le matériel pour effectuer ses propres explorations.
- L'élève doit pouvoir classer des substances et des objets dans des séquences ou en groupes en fonction d'un ou plusieurs attributs.
- L'élève doit pouvoir proposer une réponse à une question ou à un problème initial et tirer des conclusions simples fondées sur des observations et la recherche.

Attitudes :
- L'élève sera encouragé à travailler avec autrui pour explorer et poursuivre ses recherches.

 

Description de l'activité selon la démarche de changement conceptuel :

Problème posé : Il pleut à l'extérieur et tu dois absolument sortir. Malheureusement, tu as seulement un chandail de coton et tu risques de te mouiller. Alors, comment peux-tu rendre ton chandail de coton imperméable?

Avant de commencer l'activité, l'enseignant s'assure que les élèves ont les connaissances nécessaires pour faire l'expérience en leur posant la question suivante : Qu'est-ce qu'est l'imperméabilité?

Définition d'imperméabilité : Un tissu est dit imperméable si l'eau ne réussit pas à traverser et mouiller sa surface.

Faire dire leurs conceptions : L'enseignant demande aux enfants de réfléchir pendant quelques instants à des façons de rendre un tissu imperméable.

Partager leurs conceptions : Les élèves partagent à tour de rôle les différentes façons qu'ils ont imaginées pour rendre un tissu imperméable.

Expérimenter un phénomène : L'enseignant met à la disposition des élèves différentes substances qui sont perméables et imperméables. Les élèves expérimentent pendant plusieurs minutes afin de découvrir quelles substances placées sur le tissu permettent de le rendre imperméable.

Reconsidérer les conceptions : Une fois l'expérimentation terminée, l'enseignant pose la question suivante aux élèves : Maintenant que vous avez expérimenté, expliquez si vos prédictions de départ sont les mêmes.

Comparer avec les scientifiques : L'enseignant dit aux élèves que, pour qu'un tissu devienne imperméable, il faut que la substance placée sur celui-ci soit imperméable. Nous pouvons dire qu'une substance est imperméable lorsqu'une goutte d'eau est placée sur celle-ci et qu'elle demeure à la surface en forme de goutte. L'huile, la vaseline, la margarine, la cire et la poudre de bébé font une couche à la surface du tissu et cette couche bouche les fibres du tissu et empêche l'eau d'entrer.

Retour sur les conceptions : L'enseignant fait un retour sur les conceptions, si nécessaire.

Conclusion et transfert : Pour conclure l'expérience, poser les questions suivantes aux élèves :
- Nommez d'autres substances qui pourraient rendre le tissu imperméable.
- Nommez des tissus qui sont imperméables.
- Qu'as-tu appris en faisant l'expérience?

Questions à poser :
1. Comment sais-tu que le tissu que nous t'avons fourni est réellement perméable?
2. Que devras-tu faire pour savoir si ta substance est perméable ou imperméable?
3. Que va-t-il arriver lorsque tu vas placer la goutte d'eau sur la substance?
4. Comment sais-tu que cette substance est perméable ou imperméable?
5. D'après toi, quelle est la raison pour laquelle les substances sont imperméables?

 

 

 

49) La course aux liquides : Quel liquide va-t-on pousser le plus loin?

Par: Sylvie Lavoie et Sylvie Castonguay

Matériel nécessaire:

- six assiettes
- un rouleau de papier d'aluminium
- trois cuillères
- une cuillerée à table de miel
- une cuillerée à table d'huile végétale
- une cuillerée à table de mélasse
- pailles
- un petit congélateur
- glaces


Objectifs du programme de sciences du Nouveau-Brunswick

1. Communication et travail d'équipe : communiquer des questions, des idées et des intentions, et écouter autrui tout en poursuivant des recherches (p. ex. : discuter d'améliorations possibles à un dispositif simple construit par un autre élève). (Habiletés)

2. Analyse et interprétation : évaluer l'utilité de diverses sources de renseignements pour trouver réponse à une question donnée (p. ex. : faire des recherches pour trouver les meilleurs matériaux pour insonoriser une source de bruit). (Habiletés)

3. L'élève sera encouragé à...
- manifester de l'intérêt et de la curiosité envers des objets et des événements dans différents milieux.
- observer, s'interroger, explorer et poursuivre des recherches de son propre gré. (Attitudes)

4. L'élève sera encouragé à...
- considérer ses propres observations et idées, et celles d'autrui, quand il fait des recherches et avant de tirer des conclusions. (Attitudes)

5. L'élève doit pouvoir :
- explorer des changements qui résultent de l'interaction d'objets et de substances et décrire comment leurs caractéristiques ont changé (p. ex. : déterminer que fondre de la glace modifie son apparence et sa capacité de couler et d'interagir avec d'autres objets, même chose avec la viscosité). (Connaissances)

 

Description de l'activité (déroulement)

En fonction de la démarche du changement conceptuel

A) Problème posé : La question avant de faire l'expérience est : Quel liquide va-t-on pousser le plus loin?

B) Conceptions et partage de conception : Avant de faire l'expérience, les élèves échangent pour prédire, selon eux, le liquide qui ira le plus loin lorsqu'ils soufflent dans une paille.

C) Cueillette de données : Les élèves vérifient leur conception de départ en réalisant une expérience.

Les étapes suivantes sont la démarche à suivre afin de réaliser l'expérience :

1. recouvrir trois assiettes de papier d'aluminium. (température de la pièce);

2. verser une cuillerée à table de miel dans la première assiette, une cuillerée à table d'huile végétale dans la seconde et une cuillerée à table mélasse dans la troisième;

3. la question suivante doit être posée aux élèves avant de commencer la course : Selon toi, lequel des liquides gagnera la course et pourquoi?

4. à l'aide d'une paille, les trois élèves soufflent chacun un liquide dans chacune des assiettes, (une assiette par élève);

5. Une autre question sera apportée suite à l'expérience : Pourquoi le miel ne bouge-t-il pratiquement pas? ' Refaire l'expérience avec le facteur température (le froid)

6. Recouvrir trois assiettes de papier d'aluminium. (température du congélateur).

7. Verser une cuillerée à table de miel dans la première assiette froide, une cuillerée à table d'huile végétale dans la seconde et une cuillerée à table de mélasse dans la troisième.

8. La question suivante est posée : Pensez-vous que la température des assiettes est un facteur qui influence la vitesse des liquides? Pourquoi?

9. Prédire avec les élèves si le résultat est le même, c'est-à-dire le résultat de la première expérience avec les assiettes à la température de la pièce.

10. À l'aide d'une paille, les trois élèves soufflent chacun un liquide dans chacune des assiettes, (une assiette par élève).

11. Quel phénomène entre en jeu pendant cette expérience? L'enseignant aborde avec les élèves le phénomène de la viscosité.

12. Les élèves réfléchissent et discutent sur les questions suivantes : Y a-t-il quelqu'un qui peut me donner d'autres exemples de liquides visqueux?

13. Comme conclusion, nous posons aux élèves la question suivante : Qu'est-ce que l'expérience vous a permis de découvrir?

N.B. :Tout au long de l'expérience, il est important de faire de la rétroaction pour s'assurer que les élèves comprennent bien le phénomène de la viscosité. Les questions peuvent varier d'un groupe à l'autre.

D) Retour sur les conceptions : Après l'expérience, les élèves réfléchissent sur les conceptions qu'ils avaient faites avant de faire l'expérience. Est-ce que le résultat correspond à ce qu'ils supposaient?

E) Présentation des conceptions scientifiques : L'expérience terminée, apporter le terme de la viscosité. Discuter avec les élèves pour expliquer ce qu'est la viscosité.
La viscosité : La viscosité se définit comme la résistance aux mouvements. Plus le liquide est visqueux, plus il s'oppose au mouvement, car les molécules se rapprochent les unes des autres.

F) Retour sur les conceptions : Avec le nouveau terme développé, c'est-à-dire la viscosité, on fait un lien avec la perception de départ que les élèves avaient avant de faire l'expérience.

G) Conclusion : Nous concluons en laissant l'élève nous dire ce qu'il a appris et ce qu'est la viscosité d'après l'expérience qu'il vient de réaliser.

H) Réinvestissement : Les élèves vont avoir appris un nouveau concept, donc la viscosité est un mot nouveau pour eux. Ce phénomène peut expliquer plusieurs choses dans la vie réelle. (Ex : Pourquoi une voiture est-elle plus difficile à démarrer en hiver qu'en été?)

Questions posées aux élèves lors de l'expérience

1. Selon vous, lequel des liquides gagnera la course et pourquoi?
2. Pourquoi le miel ne bouge-t-il pratiquement pas?
3. Pensez-vous que la température des assiettes est un facteur qui influence la vitesse des liquides? Pourquoi?
4. Quelqu'un peut-il me donner d'autres exemples de liquide visqueux?
5. Qu'est-ce que l'expérience vous a permis de découvrir?

 

Ouvrage consulté
Je me petit débrouille : Encore la viscosité, magazine numéro 82. (mai 1989). Montréal (Québec), p. 6

 

 

 

 

50) L'explosion des couleurs

Par : Marie-Josée Roy, Lisa Sonier, Monica Sonier

Matériel :

- lait
- colorant alimentaire
- liquide à vaisselle
- l'eau
- plateau d'aluminium
- compte-gouttes

Objectifs du programme de sciences du Nouveau-Brunswick en maternelle, 1e année et 2e année

Connaissances

L'élève doit pouvoir :
- explorer et décrire des façons de créer des objets utiles en combinant ou en joignant diverses composantes ou divers matériaux.
- explorer des changements qui résultent de l'interaction d'objets et de substances et décrire comment leurs caractéristiques ont changé.
- observer et comparer les nuances crées en ajoutant une couleur à une autre et décrire leurs similarités et leurs différences.

Habiletés

L'élève doit pouvoir :
- poser des questions qui mènent à des explorations et à des recherches.
- proposer une réponse à une question ou à un problème initial, et tirer de simples conclusions fondées sur des observations et la recherche.
- poser des questions qui mènent à des explorations et à des recherches.
- manipuler du matériel de façon avisée - proposer une réponse à une question ou à un problème initial, et tirer de simples conclusions fondées sur des observations et à la recherche.

Attitudes

L'élève sera encouragé à...
- observer, s'interroger et explorer de son propre gré.


Description de l'activité

Expérience :
- Dans un plateau d'aluminium, verser du lait jusqu'à ce qu'on ne voit plus le fond.
- Placer quelques gouttes de colorant alimentaire de différentes couleurs.
- À l'aide d'un compte-gouttes, incorporer le liquide à vaisselle dans le plateau d'aluminium. Lors du contact du liquide à vaisselle, il y aura une explosion de couleurs, c'est-à-dire un mélange de couleurs.

Procédure :
- Lire la lettre de Zazou (annexe A) pour amorcer le problème.
- Poser la question aux élèves " Comment peut-on faire exploser les couleurs sans les toucher? "
- Écouter les conceptions des élèves avant de les laisser manipuler le matériel.
- À l'aide du matériel donné, les élèves expérimentent afin de répondre à la question.
- Demander aux élèves s'ils aimeraient expérimenter avec d'autres liquides (jus d'orange, boisson gazeuse, vinaigre et eau)
- Les élèves comparent les différentes expériences afin de faire une conclusion.
- L'enseignant explique aux élèves la conception scientifique. (Lorsque nous ajoutons le liquide à vaisselle dans le lait avec les gouttes de colorant, le liquide à vaisselle cherche à repousser le gras présent dans le lait et cela fait bouger les couleurs.)
- Les élèves écrivent leurs découvertes dans le carnet.

Questions posés lors de l'expérience

1- Qu'est-ce qui cause l'explosion des couleurs dans un liquide?
2- Qu'est-ce que vous pensez qu'il va arriver si vous faites l'expérience avec un autre liquide?
3- Qu'as-tu découvert lorsque tu as mélangé le liquide à vaisselle aux autres liquides?
4- Qu'est-ce que tu penses qui va arriver si tu remplaces le liquide à vaisselle par un autre liquide?
5- Quel matériel auriez-vous aimé avoir de plus?
6- Résumez dans vos propre mots vos découvertes à l'intérieur du petit carnet.

 

Annexe A

Une lettre de Zazou

Bonjour les élèves,
Je suis un extra-terrestre qui vit sur la planète Zin-Zin. J'ai remarqué que chez vous, il existe plein de couleurs. À Zin-Zin, nous avons seulement des petites taches de couleurs dans notre beau ciel blanc.

Je vous écris afin d'avoir de l'aide pour obtenir une planète multicolore comme la vôtre. À l'aide du matériel que je vous ai fait parvenir en zozomobile, pouvez-vous faire exploser les couleurs afin qu'elles colorent toute ma planète.

Merci de votre aide et n'oubliez pas de m'écrire vos découvertes.

 

 

haut



| Menu principal | Histoire et géographie | L'état de l'environnement | Ce qu'on peut faire | Ce qui a été fait | L'opinion des citoyens | Vie économique | Vie culturelle et touristique | Santé | Activités |


Tous droits réservés - Université de Moncton
Par Diane Pruneau, B.A., M.A., Ph.D. (Université Laval)
Professeure Département d'enseignement au primaire et de psychologie éducationnelle


Free JavaScripts provided
by The JavaScript Source