Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 17 : Selon vous, comment notre société pourrait-elle améliorer son appui à la diffusion et au développement des arts visuels ?

Transcription


Y’a deux systèmes, comme le système américain, où ce que le gouvernement est pas impliqué en toute, ou vraiment pas beaucoup, c’est des fondations de personnes qui ont donné de l’argent pour supporter les arts vraiment. Pis au niveau populaire bien, c’est ce qui est plus populaire, qui vient, qu’on voit là. So si une société serait intéressée à supporter, oui l’argent c’est toujours une chose, mais… J’pense au niveau de la société c’est vraiment que les gens soient conscients que la diversité même au niveau…Tout le monde est pas mal conscient de l’importance de la diversité biologique, mais la diversité artistique est probablement une chose qui devrait être abordée aussi. On n’a pas juste de la musique traditionnelle, c’est pas non plus juste de la peinture abstraite ou pas juste les arts interactifs. Faut qu’y ait un mélange de toutes sortes de choses pis j’pense que c’est d’encourager ces mélanges-là pis l’interaction entre les gens. Mais j’ai vraiment pas de formule, on devrait faire ci ou on devrait faire ça. J’pense c’est aux gens de différents endroits, des communautés, de se regrouper pis de dire on veut ça, c’est important. Le démarrage de tous les centres d’artistes dans les années 1970 a été une expérience comme ça. Mais y’a des jeunes qui avaient fondé…, qui avaient pas de place à exposer pis se sont dit, Bon bien qu’est-ce qu’on va faire, on va-tu rien faire ? So y se sont regroupés pis y’ont dit, On veut créer d’autres centres. Mais aujourd’hui ces centres-là sont aussi conservateurs pis ancrés dans la routine que les centres qui étaient venus avant eux autres. So toujours un besoin de renouveau pis d’emmener les nouvelles idées pis d’emmener les jeunes, de les invités, d’inviter la jeunesse, d’inviter la vieillesse aussi là, d’inviter tout le monde à participer. Mais j’pense participer, parler, pis si y’a de quoi… un besoin, bien d’essayer de remplir ce besoin-là.