Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 8 : Comment abordez-vous la création d’une nouvelle œuvre ? Avez-vous une méthode ou une manière de faire précise ?

Transcription


Bien y’a deux tendances. Quand j’fais de la peinture ou quand j’fais de la photo, le départ est deux choses différentes. Quand j’fais une peinture y’a pas eu d’observation, y’a pas d’observation de faite, soit d’un paysage, d’une scène ou même d’une idée. J’crois que c’est beaucoup plus le travail: je peins, je peins, je défais et je repeins, même si ça arrive toujours à peu près au même genre d’imagerie, si on va voir dans l’évolution du travail que j’ai fait. Mais c’est vraiment d’approcher cette toile blanche et puis de commencer avec le bruit qui est incroyablement inspirant pour moi, le bruit de la brosse, le switsh, switsh, switsh, de la brosse sur la toile. Tandis qu’en photographie c’est beaucoup plus une réflexion faite avant et quand j’fais la photo, la photo a été déjà faite avant, d’après moi, parce que c’est beaucoup plus un sens d’observation. C’est-à-dire je me promène, je décèle quelque chose de drôle ou de complètement ironique. Par exemple, y’a eu à un moment donné, j’avais plus ou moins découvert ou observé que, à Cap-Pelé, y’avait à peu près une trentaine de maisons qui avaient pas encore d’escalier en avant de la porte principale. Alors c’est sûr que quand j’suis retourné faire les photos, bien la photo était déjà faite puisque la maison existait sans escalier. Donc y me fallait plus que faire la prise de vue. De la manière que les gens sont dans la rue ou la façon qu’ils délimitent leurs territoires, leurs jardins. Comment ils mettent des petits animaux, comment y’a eu les modes des papillons collés sur les granges pis après ça les petites madames avec le parapluie dans le gazon pis les chevaux aussi en plâtre, assez kitch. C’est assez laid que ça finit par être beau. C’est aussi des thématiques que j’ai un peu utilisées. Donc c’est beaucoup plus une ironie par rapport à ce que j’observe.