Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 7 : Avez-vous développé une technique particulière dans l’utilisation de ces médiums ? Si oui, quelle est-elle ?

Transcription


Non j’ai pas développé véritablement d’approches particulières. J’procède plutôt par thèmes. Chaque fois que j’fais une exposition… c’est quelque chose qui me vient peut-être de la littérature: en littérature aussi j’essaie toujours quand je fais un livre de me donner comme une idée fonctionnelle. Pis c’est la même chose avec une exposition: j’vais prendre un thème et je vais travailler sur ce thème-là. Pour moi c’est peut-être une des choses qui me forcent à travailler sur un certain problème. Mais autrement, est-ce que j’ai développé des techniques par rapport… non. J’trouve que c’est une des choses… Les gens vont souvent prendre le médium et en faire comme un fétiche. Par exemple y vont dire: Ça j’ai fait ça avec un ordinateur. Tu regardes ça pis tu dis: Ouais pis qu’est-ce que ça rajoute ? C’est pas plus intéressant que si tu l’avais fait à la main. Mais c’est juste parce que l’ordinateur ça connote l’idée que c’est moderne, que c’est contemporain. J’pense que y’a des œuvres qui se font avec des ordinateurs qui ne peuvent pas se faire autrement. Mais je pense que lorsqu’on prend un ordinateur simplement comme un espèce de gadget, j’trouve que ça, ça m’énerve un peu. Souvent en art, c’est aussi un peu ça. Le fait, j’sais pas, que je garroche de la poudre à canon dans ma peinture, ça change rien. J’peux dire que c’est un statement contre la violence, ça change rien. Y faut que ça soit quand même apparent. J’pense que une des choses par rapport à l’œuvre, y faut que ça fonctionne au premier niveau. Et souvent quand ça fonctionne pas au premier niveau on a tendance à rajouter comme des gadgets ou des bebelles pour que ça fonctionne. Mais j’ai toujours pensé qu’y faut garder les choses simples et sobres pour que ça soit accessible. C’est pour ça que j’suis retourné… j’suis passé de l’abstrait à la figuration surtout. Parce que j’trouve que la figuration c’est encore un défi à l’heure actuelle. Et j'pense que... peut-être ça fait 100 ans qu’on fait des œuvres abstraites ça va pas effacer 4000 ans de figuration qui sont venus avant. Alors c’est pour ça que j’trouve que peut-être que ce qui est le plus simple, c’est encore ce qui est le plus touchant et le plus émouvant. C’est pour ça j’ai tendance à toujours garder les choses un peu authentiques.