Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 17 : Selon vous, comment notre société pourrait-elle améliorer son appui à la diffusion et au développement des arts visuels ?

Transcription


Bien je pense que une des choses, ça serait de l’incorporer dans le curriculum scolaire. J’pense que ça serait important que les élèves connaissent l’art. Qu’ils arrivent à voir l’art plus tard comme le fait que c’est un domaine qui change tout le temps. Que l’art ce n’est pas quelque chose qui est fixe. C’est ça qui est vraiment dommage, c’est quand on est à l’école et les gens nous disent: Les plus grands artistes qui ont jamais vécu c’est Michel-Ange, Raphaël et da Vinci. Et les gens entrent dans une galerie d’art et ils s’attendent de les revoir: ils sont pas là. Alors c’est vraiment un problème. J’pense que ça serait ça un peu au niveau de l’éducation, j’pense que si on pouvait éduquer les gens au fait que l’art c’est un domaine changeant, c’est un domaine où on se remet toujours en question, j’pense que ça, ça aiderait énormément. L’autre chose évidemment ça serait au niveau d’assurer une survie matérielle de l’art donc au niveau du financement de l’art. Je crois que c’est toujours beaucoup plus valorisant pour un artiste de vendre une œuvre que d’avoir une subvention, d’avoir une bourse par exemple. Si l’artiste vend une œuvre, pour lui c’est vraiment gratifiant, c’est-à-dire y’a quelqu’un qui a mis de l’argent, y’a quelqu’un qui a acheté une œuvre. Dans ce sens-là, j’pense qu’on pourrait vraiment beaucoup aider. C’est sûr que comme dans tous les autres domaines, on renvoi le problème à l’État en disant: C’est l’État qui va régler ça, alors que finalement c’est un problème individuel. J’pense que chacun d’entre nous on devrait considérer que l’art c’est un domaine extrêmement important et investir: pas au niveau de l’argent, pas parce qu’on va acheter une œuvre à 20piasses pis on va la vendre à 4000, mais investir dans le sens où finalement on investit dans une conscience, on investit dans un devenir, on investit dans une société. J’crois que dans ce sens-là, l’art c’est vraiment extrêmement important, parce c’est vraiment ce qui constitue notre identité, c’est notre patrimoine, c’est notre patrimoine identitaire. Quand on regarde ce qui s’est passé dans les années passées, c’est toujours ça, que ça soit un édifice, que ça soit une sculpture, que ça soit une peinture, un texte, c’est toujours quelque chose où on se dit: Oui c’est vrai au 19e siècle, les Acadiens vivaient comme ça, parce qu’on a des lettres, parce qu’on a des gens qui ont laissé des choses. Y’a aussi ça qui est important.