Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 13 : Est-ce que le milieu dans lequel vous vivez vous stimule à créer ? Comment ?

Transcription


Oui, ça me stimule à créer par la limite que ça pose. C’est sûr que si j’étais dans un milieu où y’avait plus d’art, que j’serais exposé à plus d’art. Mais ça ça m’est déjà arrivé lorsque j’étais à Paris. J’allais constamment voir les expositions. J’étais constamment à l’extérieur de moi. Je pense que c’était intéressant, ça fait de nous un consommateur et non pas un producteur. J’pense que quand on est dans une grande ville, on a souvent tendance à être un consommateur, c’est-à-dire on va voir beaucoup d’expositions et finalement y’a tellement de choses et de distractions autour de nous, que souvent on est pas trop portés à faire de l’art. Et c’est ce qui m’est arrivé à Paris. J’ai peut-être durant tout mon séjour à Paris fait, j’sais pas, une trentaine d’œuvres durant trois ans, ce qui est vraiment pas beaucoup. Par contre j’ai vu énormément d’expositions. Alors le fait d’être dans ce milieu ici, je pense que pour moi c’est un milieu qui me permet de produire et qui me stimule beaucoup à produire. C’est aussi une manière de me dire que si je ne produis pas, je vais m’éteindre. Parce que créer c’est un peu une force: si on ne l’utilise pas pour créer, elle va se retourner contre nous et nous détruira. Alors pour arriver à maintenir cette espèce de force ou de démon qui est à l’intérieur de nous, mais j’pense que ça arrive à tout artiste. J’essaie justement de créer le plus que j’peux, alors je pense que c’est une des choses qui me stimulent beaucoup dans ce milieu ici. Et le fait aussi que tout est à faire. J’pense qu’en Acadie à partir des années 1970, à partir de l’Université de Moncton, y’a eu énormément de choses qui se sont faites mais c’est parce qu’on avait un immense retard à combler. Et je pense qu’à l’heure actuelle c’est beaucoup plus calme. Si je prends les années 1970 par exemple, ça été des années très effervescentes, mais je pense que à l’heure actuelle y’a peut-être eu un changement ou une adaptation.