Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 6 : Avez-vous utilisé différents médiums ? Si oui, pourquoi avez-vous choisi de vous spécialiser dans ceux que vous utilisez présentement ?

Transcription


En arts visuels, moi j’avais commencé en céramique. Avec mon frère on s’était monté un atelier de céramique mais on n’était pas dans la bonne région à ce moment-là. C’est que quand tu sors de l’université tu sais, t’es à Moncton y’a un bassin d’acheteurs ou un dynamisme que t’as pas quand tu retournes dans le Nord-Ouest. Quand on est arrivés chez-nous bien on s’est aperçus qu’y avait pas beaucoup d’acheteurs pis que le niveau d’art était différent. Les gens voulaient de quoi d’utilitaire pis de décoratif. De quoi de trop flyé là, fallait pas les épeurer. Fait que j’ai laissé tomber la céramique pis là j’ai fait un peu de peinture. J’avais fini en peinture aussi comme concentration. Pis ensuite, les médiums que j’ai plus utilisés c’est des matériaux récupérés, autant avec mon travail de fers à repasser, mon travail sculptural, que mon travail pictural. Mon dernier projet, les «Politiquement incorrects», c’est des matériaux récupérés. Ça adonné comme ça. J’dis pas que j’vais faire ça toute ma vie là. J’vas un peu avec ce qui m’inspire pis ça adonné que les matériaux que j’ai trouvés, ça me parlait, pis j’ai fait quelque chose avec. Tandis que ma démarche en dessin animé est fort différente. Là j’suis plus dans les techniques de dessin sur papier. Au commencement, j’faisais les techniques de dessin sur acétate qui étaient très populaires, pis maintenant ça se fait pu, ç’a tendance à disparaître. J’ai pas accédé vraiment à l’informatique animée, j’trouve c’est un médium qui coûte trop cher. Si que t’as pas de compagnie, vu que ça change énormément vite, j’trouve pas que c’est à mon avantage d’aller me brancher là-dedans tout de suite. Le résultat visuel informatique là, j’trouve ça tannant à regarder. Moi j’vois tous les petits points là-dedans, les pixels, pis ça me tanne drôlement. Beaucoup de monde voient pas ça, mais les lignes, au petits pointillés là… J’aime mieux le côté coup de pinceau, coup de crayon encore. Pis l’autre affaire c’est que ça coûte beaucoup moins cher le faire à la main. J’ai un volet littéraire aussi. C’est drôle, mon côté littérature, on peut mettre ça avec le recyclage, les transformations, parce que c’est des contes traditionnels que j’ai transformés, adaptés en moderne. Ça fait que j’trouve que ça rejoint mon travail d’art visuel aussi, tu sais.