Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 12 : Y a-t-il eu des événements marquants qui ont influencé votre carrière ?

Transcription


Les événements qui peuvent marquer une carrière… Moi j’ai pas une carrière que j’dirais internationale ou qu’est une grosse carrière. C’est une carrière que je me plais beaucoup dedans. Je ne souhaite pas qu’elle soit autre chose. J’suis le genre de, j’aime être l’artiste qui aime travailler dans l’atelier, j’aime pas être l’artiste qui expose, j’aime pas être vu. J’aime pas voyager tellement, donc pour moi, j’aime me renfermer dans mon monde, dans mon atelier. Donc les événements qui m’auraient marqué je dirais que c’est premièrement à partir du moment où j’ai fini ma maîtrise. Bon, j’me suis lancé sur le marché du travail, cherché de l’emploi tout ça. C’est drôle à dire, mais je crois que j’avais cet appel pour enseigner. Je l’ai su la première journée j’ai commencé à enseigner. J’ai enseigné à un CÉGEP et la première matinée, j’avais pas de formation en pédagogie, j’avais pas eu de stage dans les écoles, j’ai juste tombé dans une salle de classe, et le matin même, j’ai compris que j’allais aimer enseigner. Donc j’dirais que par rapport à ma carrière d’artiste, l’enseignement est aussi important que ma carrière d’artiste. J’sais qu’y a des enseignants qui vont dire:Moi je suis avant tout un artiste. Moi je sais pas si je suis avant tout un artiste. Je sais que j’aime être un artiste mais je sais aussi que j’aime enseigner. Le mariage des deux pour moi est essentiel. C’est sûr qu’en vieillissant j’aimerais peut-être un peu plus être dans mon atelier, un peu moins dans la salle de classe. Mais si j’serais pu dans la salle de classe je m’ennuierais énormément et j’crois que ma création s’ennuierait aussi. J’crois que je me nourris beaucoup de l’enseignement, du contact avec des étudiants, de la passion, de l’innocence et de l’émerveillement que les étudiants ont dans une salle de classe, face à la création.