Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 8 : Comment abordez-vous la création d’une nouvelle œuvre ? Avez-vous une méthode ou une manière de faire précise ?

Transcription


Bien ça aussi ça peut varier parce que y’a souvent que ça peut être une sorte de réaction politique aux choses comme… Ça peut être simplement une sorte de série basée sur la nature, ou certaine chose qui vient de l’intérieur aussi. Mais j’suis pas dans le cosmos là, en d’autres mots, ce que j’aime, j’essaie d’établir le pourquoi que j’fais l’œuvre. Est-ce que c’est une œuvre qui est exposée dans les galeries ? Est-ce que c’est une œuvre qui m’est demandée, j’essaie d’en faire le moins possible, de ces œuvres. Quoique j’ai réalisé une quarantaine de projets d’œuvres d’art qui seront placées dans des endroits publics et des choses comme ça. Bien entendu, dans ce temps-là t’es pas toujours libre de faire ce que tu veux. Quoique j’ai toujours essayé de convaincre les personnes responsables d’avoir quelque chose d’aussi contemporain que possible. Donc c’est assez difficile pour moi d’expliquer «une» méthode. La plupart du temps par exemple, y’a une certaine planification, parfois c’est simplement des petits croquis. Dans ce temps-ci, la Déportation là… j’fais des œuvres historiques. Parce que les Acadiens ont meilleure chance d’en faire. C’est bon de connaître le passé mais le présent m’occupe toujours, j’veux dire c’est le présent qui est important. Donc j’ai une œuvre là qui va avoir le passé pis le présent. Le présent j’pense que ça va être Wilfred (il rit). De toute façon, c’est des œuvres en développement mais aussi pour répondre à la même question, comme dans ce temps ici aussi, j’ai toutes sortes de matériaux dont je me suis pas servi dans des projets antérieurs. Pis ces matériaux-là sont là et pis y me créent des défis, y me créent des problèmes. Alors comme on dit «problem solving», j’essaie de pas laisser ces matériaux-là se perdre. La seule chose que j’déplore c’est j’ai pas le temps de tout faire. Comme j’dis souvent, ça prendrait plusieurs plusieurs vies pour aller au bout de cette hantise-là.