Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 1 : Quand et comment avez-vous su que vous vouliez devenir artiste ?

Transcription


Bien cette date-là je l’ai plus ou moins précise, mais j’avais quand même dire comme prélude, qu’à l’âge de 5 ans, j’avais vu un fuseau spécial pour tisser le linge, mais ce fuseau-là y’avait été sculpté à la main pis moi j’pensais que c’était un bateau. Ça fait que là, cette forme-là, je me suis aperçu qu’elle avait été transformée par quelqu’un. Ça c’était sur une ferme au Québec donc. Mais l’histoire, disons, d’aimer dessiner, tout ça, j’me dépêchais de terminer mes devoirs ou faire les leçons à l’école aussi, pour avoir la chance de dessiner au tableau. Mais par contre là quand mes œuvres sont venues en demande, ç’a été disons à l’âge de 10 ans, en 4e année. Là j’sculptais déjà, et on se battait pour avoir mes modèles d’avions sculptés. Tiens ok y’étaient pas signées mais en tout cas y’étaient en demande. Pis en 7e, à l’âge de 13 ans, des petits personnages de Maurice Richard. Mes amis étudiants couraient après moi pour avoir soit des petits animaux sculptés ou quelque chose comme ça. Mais par contre devenir artiste j’crois que c’est avec toute l’habileté que j’avais – que j’savais que j’avais, pis que les gens étaient un petit peu éblouis par ça – j’savais que j’aurais peut-être pu gagner ma vie avec ça, installé le long de la Transcanadienne à Edmundston. Par contre mes professeurs m’ont découragé, m’ont dit: T’es aussi bien de commencer tranquillement. Dès lors j’voulais me lancer dans le domaine de la production artistique ou artisanale hein. Mais là où ç’a réellement venu à la surface ç’a été quand, après mes études au secondaire, j’ai travaillé trois ans dans les bureaux à Fraser à Edmundston comme «office boy», commis de bureau. Après six mois on m’a offert, disons, un poste plus élevé, une promotion, mais j’ai refusé cette offre-là. Là, même si j’avais pas les moyens d’y aller… J’sais que le Docteur Laporte a été vraiment important pour moi et aussi y voulait que j’aille un peu plus loin. Donc c’est à 17 ans là que j’ai pu décider que j’voulais en faire une carrière. Aussi la question, même si j’avais beaucoup d’habiletés techniques de base, surtout en sculpture sur bois, j’avais vu aussi les encyclopédies et une revue Art News. J’savais qu’y avait tout un monde là qui nous attendait pis que moi j’voulais aller plus loin.