Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 14 : Pourquoi demeurez-vous en Atlantique au lieu de vous établir dans un milieu où vous pourriez avoir accès à un plus grand réseau de diffusion de votre création ?

Transcription


C’était vraiment un choix pour moi de vivre ici, alors j’ai pas de regret de ce côté-là. J’ai pas cette impression que je manque quelque chose, que si j’étais ailleurs j’aurais plus ou mieux. C’est sûr que un grand centre t’offre plus d’occasions de contacts ou de voir des expositions et plus de musées et de galeries, tout ça. Mais au point de vue métier, j’suis pas convaincue que c’est plus facile. Parce que y’a plus d’artistes, y’a plus d’ouvertures, mais y’a plus d’artistes, la compétition est plus grande. Alors ça se vaut finalement. Un lieu plus petit est quand même moins intimidant, de beaucoup de façons, et puis si un de nous a envie d’être vu à Montréal, à Toronto, à New York, le monde est petit maintenant avec l’Internet puis avec le voyage. Y’a toujours moyen de faire voir tes œuvres ailleurs si t’en as envie, si c’est quelque chose qui est important pour toi. Alors dans ce sens-là j’suis tout à fait satisfaite du milieu dans lequel je vis.