Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 9 : Qu’est ce qui vous inspire en tant que créateur ?

Transcription


Des crottes de chiens. C’est qu’on dirait que, à moins que j’suis vraiment déprimé là pis décâlissé de la vie complètement là, que j’suis inspiré. C’est un ou l’autre, on dirait j’ai toujours besoin… Comme là je m’ai acheté un Palm Pilot avec un appareil photo dessus alors j’suis dans des réunions pis là maintenant j’suis en train me dire bien j’vais toute photographier les réunions que j’vais aller pour les prochaines trois années. On dirait que l’inspiration est toujours là. Mais les choses qui mettent… ce que j’appelle me mettre le feu au cul, c’est une musique qui me dérange, une musique qui a rien à faire avec la beauté comme que je la conçois. N’importe quoi qui questionne la beauté m’inspire. Alors des cinéastes ou des écrivains qui font des choses… laides, ça, ça me chicote beaucoup, ça me grouille. J’trouve les choses qui sont laides nous font plus réfléchir à qu’est-ce qu’on trouve beau et à la beauté. Ensuite une fois qu’on commence à faire ce trajet-là, on réalise qui y’a rien qui est vraiment laid. Alors n’importe quoi que j’trouve laid finit par m’inspirer. La plupart de mes photographies collectionnées et des objets que j’utilise en studio c’est du détritus que j’trouve sur le bord du chemin. J’fais même des voyages, j’prends des marches spécifiquement dans des lieux où que j’sais qu’y aura beaucoup de poubelles sur les bords de chemins et j’ramasse des objets. Mais c’est des objets qui faut que j’regarde, qui aient quelque sorte de résonance. J’sais pas encore: ça peut être un bout de papier d’une barre de chocolat ou ça peut être un jouet d’un enfant. Mais si qu’y a quelque chose dans les couleurs dans le texte qui paraît, quelque chose comme ça qu’y a une résonance je le ramasse, j’le questionne pas, j’le ramasse pis ensuite j’ai des boîtes au studio que j’mets ça dedans. Y’a des objets que j’travaille avec aujourd’hui que ça fait 20 ans que j’ai dans ma possession pis c’est la première fois j’le sors des boîtes. Alors l’inspiration est vraiment, est presque toujours là, parfois c’est une inspiration pour demain, parfois c’est une inspiration pour hier. Des fois y’a pas d’inspiration pour l’instant, mais c’est plutôt quand j’suis vraiment... j’care pas trop là, comme quand y’a beaucoup de niaiseries politiques qui se passent pis des choses qui me choquent, là l’inspiration s’en va. Alors c’est pas une question que l’inspiration vient, c’est surtout que l’inspiration s’en va et toute naturellement, l’inspiration revient. Mais y’a toujours un projet qui mijote. Si j’étais pour faire toute le travail que j’mijote je sursaturerais mon marché incroyable, alors beaucoup d’idées sont simplement ça, juste des petits puzzles psychologiques que j’me donne pour répondre à des questions pour d’autre travail. Mais l’inspiration est toujours toujours toujours là.