Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 14 : Pourquoi demeurez-vous en Atlantique au lieu de vous établir dans un milieu où vous pourriez avoir accès à un plus grand réseau de diffusion de votre création ?

Transcription


Oui encore c’est parce que j’habitais beaucoup à Vancouver. J’ai trouvé que c’était difficile parce que je travaillais à des emplois de 40 heures par semaine, pis j’étais trop fatigué pour faire les œuvres. Ça fait que c’était une certaine disruption pis aussi c’est pas facile parce que c’est tellement cher. En habitant à la Baie Sainte-Marie j’habite dans une petite cabane au côté de la mer, j’ai pas de loyer à payer, ça fait que ça me permet de créer beaucoup plus d’œuvres. Mais je gèle dans l’hiver, pis c’est pas facile à se trouver des emplois. Mais j’trouve que dans ce milieu-là c’est important pour moi maintenant, pour créer des œuvres. Mais c’est quelque chose qui est vraiment difficile pour diffuser les œuvres, parce que t’es isolé, t’es caché, personne te voit, personne te connaît, ça fait ce côté-là est vraiment difficile. J’sais pas comment aborder cette question-là, c’est que j’devrais sortir, pis j’devrais essayer de plus ou moins diffuser les œuvres. Y’a assez de support aussi en Acadie, parce qu’on est Acadiens, ça fait qu’on a du support à travers comme les centres comme Moncton, ça fait que c’est bien. En même temps c’est isolé, ça fait que j’sais pas vraiment. C’est comme j’ai dit: une journée c’est bien pis une autre journée tu penses: Ah j’suis assez caché, personne va jamais me voir...