Sélectionnez un numéro pour voir l’extrait vidéo et lire la transcription


Question 5 : Quel a été le développement de votre pratique ou de votre démarche artistique ?

Transcription


Bien normalement, j’ai toujours peinturé quelque chose qui disons qui m’arrive ou quelque chose que j’ai vu. J’ai commencé dernièrement à travailler beaucoup avec mes souvenirs pis le passé parce que moi j’suis, mon signe du zodiaque c’est Cancer pis j’aime le passé. J’aime les objets qui viennent du passé, j’aime à porter des bijoux qui viennent du passé, des montres qui avaient appartenu à quelqu’un d’autre. Normalement, supposons je descends la rue, j'essaye de penser à quelque chose. Comme une fois j’étais à Montréal, j’avais déménagé à Montréal pis on s’en allait vers la banque pis quand on a arrivé proche de là c’était plein de chars de police. Quand on a regardé dedans la banque bien y’avait un gars qui avait un gun pis y’était comme ça avec son gun pis y’était en train de faire un hold-up dans la banque. Y’avait du monde dehors qui pleurait pis y’avait du monde en dedans qui pleurait pis tout le monde était excité autour de ça. Les polices sont venu pis j’sais pas trop quoi c’est qui y’ont fait. En tous cas y’ont fini par le… On est restés comme une demi-heure à regarder quoi ce qui se passait. Moi tout d’suite j’ai couru au studio pis j’ai fait une peinture du hold-up à la Banque Nationale. Pis normalement c’est comme ça que j’travaille. Pendant longtemps j’faisais un dessin, j’commençais par faire un dessin, un peu pour me dire: la bâtisse est là, le chien est là, etc. Dernièrement j’peinture plus avec mon pinceau. Comme j’vais prendre la couleur pis j’vais carrément aller faire comme un dessin pis j’vais délimiter mes formes pis après ça, après avoir mis quelques couches de peinture de différentes couleurs, différentes surfaces, quand j’ai délimité mes personnages, bien là j'vais pis quand c’est plus ou moins fini, j’mets des lignes noires autour de ces personnages-là pis c’est ça qui fait que ça rehausse les couleurs, premièrement. Comme les jaunes qui sont pas trop jaunes bien là y deviennent super brillants. Pis en même temps bien ça définit bien si que l’homme a un poisson, si c’est une femme qui en train de brocher ou quelque chose de même. Justement j’suis en train de faire une série sur les poissons. So là bien ça les délimite. Là j’vais travailler une journée ou deux pis là j’vais regarder; des fois j’ajoute des poissons ou j’en décolle ou que j’efface un peu les lignes pis j’essaie de les faire de nouveau. Un petit brin plus. J’ai comme des dessins que j’ai faits que j’me base un peu dessus: la peinture numéro 1 ou la peinture numéro 20 c’est le même poisson là. On peut-tu parler des autres ? On avait été visiter Léo LeBlanc pis y’avait toute découpé des petits hommes pis des petites vaches pis des petites maisons pis lui c’était comme des espèces de paper dolls. Y’avait sa toile, y faisait le ciel, y faisait le gazon pis là y prenait ses maisons pis y les changeait pis y’en mettait. J’avais été impressionné par ça, j’trouvais ça vraiment beau. So j’fais un peu dans cette ligne-là, c’est pas exactement pareil bien, des fois je m’en fous comme l’an quarante. Là y’a une femme que j’connais qui m’a demandé si j’irais pas la regarder donner naissance à son bébé. Là j’étais pas trop sûr si j’voulais y’aller. Tu sais, j’ai pensé…j’ai pensé what the heck, c’est la première chance que j’aurai de voir quelque chose de même, so j’ai décidé d’y aller. J’avais pensé que tout allait être bien sérieux pis tout le monde allait être stérile jusqu’à là avec des…, bien non c’est comme un gros party: tout le monde était là, y’étaient douze dans chambre, y’avait des caméras, y’avait des enfants, ça rentrait, ça sortait, les docteurs… Pis là a l’a donné naissance pis là j’ai toute vu, j’étais assis à une telle place que j’pouvais toute voir. C’était quand même fascinant. Pis c’est comme ça j’fais mes peintures, j’vois quelque chose pis là j’les peinture.