Biographie de Herménégilde Chiasson


Herménégilde Chiasson est né à Saint-Simon au Nouveau-Brunswick, en 1946. II est titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université de Moncton (1967), d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Mount Allison de Sackville (1972), d’une maîtrise en esthétique de l’Université de Paris 1 (1976), d’une maîtrise en beaux-arts de la State University de New York (1981) et d’un doctorat de la Sorbonne, Paris (1983).

Préférant rester en Acadie pour oeuvrer en tant qu’artiste et mettre à profit ses talents, Chiasson s’est énormément impliqué dans divers domaines culturels. Il a été directeur de la Galerie d’art de l’Université de Moncton (1974), président fondateur des Éditions Perce-Neige (1984), président de la Galerie Sans Nom (1980), membre fondateur de la Coopérative Aberdeen (1985) et de l’Atelier Imago (1987), président fondateur des Productions du Phare-Est (1998), conservateur invité pour l’exposition Anecdotes et Énigmes tenue à la Galerie d’art Beaverbrook de Fredericton (1994) et président de l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (1993-1995).

Ses créations artistiques sont considérables. Il a participé à plus de 100 expositions parmi lesquelles 18 en solo dont La Frise des Archers (1983) et Mythologies (1996), à l'occasion de ses 50 ans. Notons également, parmi les expositions de groupe auxquelles il a participé, l'exposition itinérante Quoi faire? Quoi dire? (1986), organisée par la conservatrice Charlotte Townsend-Gault de Vancouver. Plusieurs de ses oeuvres font partie de collections publiques et particulières. À cela s'ajoute la réalisation de 14 films dont Toutes les photos finissent par se ressembler (1985), Le Grand Jack (1987), Robichaud (1989), Taxi Cormier (1990) et Épopée (1996) qui remporta le Grand prix TV5. Il est aussi l'auteur de plusieurs livres tels que Mourir à Scoudouc (1974), Claude Roussel, sculpteur (1985), écrit en collaboration avec Patrick Condon Laurette, Vous(1991) pour lequel il gagna le prix France-Acadie (1992), et Climat (1996) qui regroupe une cinquantaine de ses textes déjà publiés ou inédits. Il a aussi à son actif une vingtaine de pièces de théâtre dont Pierre, Hélène et Michael (1990), L'Exil d'Alexa(1993) et Aliénor (1997). Il a aussi publié une dizaine de textes dans des revues telles que Lèvres urbaines, Liberté et Éloizes, offert maintes performances et lectures publiques et participé à une dizaine de scénographies.

Il a reçu le Prix France-Acadie (1986 et 1992), le grade de Chevalier de l’Ordre français des Arts et des Lettres (1990), l’Ordre des francophones d’Amérique (1993), le Grand Prix de la francophonie canadienne (1999), un doctorat honorifique en littérature de l’Université de Moncton (1999) et le Prix quinquennal Antonine-Maillet-Acadie Vie (2003).