Biographie de Roméo Savoie


Roméo Savoie est né à Moncton, Nouveau-Brunswick, en 1928. Il détient une maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal (1988), un baccalauréat en architecture de l’École des beaux-arts de Montréal (1956) ainsi qu’un baccalauréat ès arts du Collège Saint-Joseph de Memramcook (1950).

Après l’obtention de son diplôme en architecture, il a travaillé jusqu’en 1959 dans plusieurs cabinets d’architectes à Montréal. De 1959 à 1964 et de 1965 à 1970, il a travaillé au Nouveau-Brunswick, seul et en collaboration avec d’autres architectes. En tout, il a réalisé ou collaboré à la construction d’une cinquantaine d’édifices entre 1959 et 1970. En 1964 et 1965, il effectue un voyage d’études qui l’amène dans 14 pays européens. Il profite de ce séjour à l’étranger pour visiter des œuvres d’architecture et d’urbanisme, ainsi que les musées les plus importants d’Europe. Il s’installe pour trois mois à Carvajal, en Espagne, pour pratiquer la peinture. Suite à une critique positive et aux encouragements d’un peintre français, cet art, qui pour lui n’était alors qu’un loisir, devint une passion. En novembre 1970, et pour une période de deux ans, il séjourne à Aix-en-Provence, en France, où encore une fois il se consacre à la peinture. C’est à partir de ce moment que sa carrière d’architecte passe au second plan et que sa nouvelle passion prend davantage place dans sa vie. Entre 1973 et 1981, il a été professeur à temps partiel au Département des arts visuels de l’Université de Moncton. Il a aussi donné des cours aux adultes, des cours privés et des ateliers à des enfants.

Son implication dans le développement d’infrastructures en Acadie ne passe pas inaperçue. En effet, il a participé à la création de plusieurs galeries d’art dont la Galerie Sans Nom et la Galerie 12, toutes deux situées à Moncton. Il a également été conservateur de l’exposition rétrospective Les arts visuels en Acadie, tenue à Bouctouche lors du Congrès mondial acadien de 1994. Il s’agissait alors de la plus grande exposition jamais tenue d’arts visuels en Acadie, où furent montrées plus de 230 œuvres couvrant la peinture, la sculpture, la gravure, la photo et la céramique acadiennes. Il a aussi été conservateur pour la mise sur pied de la collection de la Fédération des Caisses populaires acadiennes, ainsi que le responsable, concepteur et co-directeur, avec Herménégilde Chiasson, d’Évangéline, mythe ou réalité au Festival international des arts contemporains de La Rochelle.

Depuis 1971, Savoie a exposé ses œuvres à plus de trente reprises en solo, et autant de fois en groupes. Ses expositions ont connu beaucoup du succès, notamment depuis 1982. Il a participé à des performances, il a réalisé des scénographies pour des pièces de théâtre et il a publié six recueils de poésie.

Savoie a été boursier du Conseil des Arts du Canada, ainsi que des provinces du Nouveau-Brunswick et du Québec. Il a reçu le prix Miller-Brittain, en 1994, et le prix Strathbutler, en 1998, pour l’excellence dans les arts visuels. Il a également remporté le trophée Éloize pour l’artiste de l’année en arts visuels, en 1998, offert par l’Académie des arts et des lettres de l’Atlantique.

À l’été 1997, il a réalisé, in situ à la Galerie d’art de l’Université de Moncton, une peinture murale sur le thème d’Évangéline, soulignant le 150e anniversaire de la publication du poème de Henry Wadsworth Longfellow. Depuis 1998, Roméo Savoie n’a cessé d’exposer en solo, surtout à Moncton et dans la région du Sud-est; en groupe, ses œuvres ont été montrées au Nouveau-Brunswick et ailleurs au Canada, aux Antilles, à Bruxelles et à Paris.

En 1999, l’Université de Moncton lui décernait un doctorat d’honneur en arts visuels, en témoignage d’une carrière réussie dans le domaine de la peinture. En 2001, le Festival des arts visuels en Atlantique, tenu annuellement à Caraquet, l’a choisi comme parrain et, en 2002, il a remporté le concours de Parcs Canada pour créer un monument commémoratif marquant le 400e anniversaire du lieu historique international de l’Île Sainte-Croix, située entre le Nouveau-Brunswick et le Maine.

Des œuvres de Roméo Savoie se retrouvent dans les Banques d’œuvres d’art du Conseil des arts du Canada et du Nouveau-Brunswick, au Musée d’art contemporain de Montréal, au Musée national des beaux-arts du Québec, au Centre culturel canadien de Paris, dans les collections de l’Université de Moncton, de la University of New Brunswick, de la Banque royale du Canada, de la Banque de Montréal, de la Banque nationale du Canada, de la Fédération des Caisses populaires acadiennes, de la Caisse populaire Beauséjour, de Moncton, d’Assomption Vie, de Moncton, et du Groupe SNC-Lavalin, de Montréal.